[Politique] Grand-Nord : Comment Nkueté manœuvre contre Biya

Une correspondance du SG du comité central du Rdpc met le feu aux poudres. La correspondance du secrétaire général du comité central du Rdpc, Jean Nkuété, datée du 11 mai 2021 et dans laquelle il sermonne le président de l’Assemblée nationale, Cavaye Yeguié Djibril, à propos de son initiative politique sur les «États généraux du Rdpc» dans le Grand-Nord, n’est pas seulement une démarche empreinte de peu de galanterie mais une roublardise politique qui pourrait cacher d’autres desseins. «J’ai l’honneur de vous demander de bien vouloir surseoir à l’organisation desdites conférences et de vous en tenir au strict respect des dispositions de l’article 28 al 2 des statuts du Parti proscrivant toute forme d’association ou de regroupement des Organes de Base, dont les délégations permanentes départementales et régionales du Comité central», indique la correspondance dont votre journal a obtenu copie. Paul Biya, président national du Rdpc, est également l’un des destinataires de la missive de Jean Nkueté. C’est dire la détermination du secrétaire général du comité central du parti au pouvoir. Lequel ne doit dans cette affaire, aucun occasion de savonner la planche à son grand ennemi intime. Et pour preuve : s’adressant à Alhadji Abbo Ousmanc. et Aboubakary Abdoulaye, respectivement chefs de délégations permanentes du Rdpc dans l’Adamaoua et le Nord, il leur enjoint en des termes sans ambiguïtés de ne plus considérer Cavaye Yéguié pour ce qu’il n’est pas ou plus, à savoir le patron politique de facto du Rdpc dans les régions septentrionales. «En vous faisant tenir copie de la correspondance que je viens d’adresser au Chef de la délégation permanente régionale du comité central de l’Extrême-Nord au , sujet du sursis à l’organisation des «conférences de Haut Niveau», j’ai l’honneur de vous demander de bien vouloir veiller au strict respect des dispositions de l’article 28 al.2 des Statuts du parti proscrivant toute forme d’association ou de regroupement des organes de base, dont les délégations permanentes départementales .et régionales du comité central», peu-t-on lire dans les correspondances datées toujours du 11 Mai 2021 et adressées aux responsables des deux régions. Depuis que ces documents ont fuité dans les médias et sur les réseaux sociaux, c’est le branle-bas dans le Grand-Nord. Cavaye Yéguié, passablement affaibli, n’a pas tardé à réagir. D’après son entourage, .. le président de l’Assemblée nationale s’est montré agacé par la réaction de son camarade Jean Nkuété. «Il aime le parti plus que qui ? Il aime le président Paul Biya plus que qui ? Je vais écrire au chef de l’Etat pour lui clarifier ma pensée et les enjeux de ma démarche. Les régions septentrionales sont son fief, et l’honnêteté me command? de dire que la situation n’est pas bonne sur le terrain. Si Nkuété peut laisser Impunément le président- être en mauvaise posture à l’Ouest, moi Cavaye je vais me battre pour que le Grand-Nord demeure la chasse gardée du président Paul Biya», a-t-il déclaré en privé. A ceux qui opposent à Cavaye Yéguié le respect des textes du Rdpc, celui-ci n’y voit pour sa part qu’une malice du secrétaire général du comité central du parti au pouvoir pour affaiblir le chef de l’Etat dans les régions septentrionales. Un des rares membres de son cabinet-qui-a son oreille, résume sa pensée : «la décision de Nkuété ne peut que renforcer l’opposition ici dans le Grand-Nord, alors que le président Cavaye est en quête de solutions pour notre formation politique. A l’évidence, il y a des problèmes dans le Grand-Nord que Nkuété refuse d’admettre ou qu’il souhaite voir grossir. Contre cela, que propose-t-il ? Il convoque les statuts. Soit. N’est-ce pas lui qui, en 2015, pour débaucher Albert Ndzongang pour la succession de Françoise Foning à Douala,’ est allé mener des consultations à l’Ouest auprès des Fotso Victor, Monkam et autres ? Pourquoi ne s’était-il pas jimité seulement à Douala ? IléstAjifficile de délimiter les fruitières politiques dans le Grçmji-No.rd ensemble, et vouloir tle faire est se foutre les doigts dans les yeux. Nous avons toujours fonctionné ainsi et jon attitude du moment, curieuse ‘ attitude tout de même, trahi certainement son soufrait de voir Paul Biya perdre le Nord». Si l’entourage de. Cavaye Yéguié Djibril est vent debout contre le secrétaire général du comité central du parti au pouvoir, c’est en raison du peu d’enthousiasme qu’a suscité les correspondances de Jean Nkuété dans les régions septentrionales. Cavaye Yéguié n’est certes plus le grand ras-sembleur au nom de Paul Biya qu’il fut, mais le parfum de. condescendance distillé par la correspondance de Nkuété a douché plus d’un. «Dans la forme, Nkuété a manqué d’élégance et sa correspondance est davantage perçue comme une volonté d’empêcher y compris au sein du Rdpc, toute tentative des Nordistes de se regrouper. Nkuété ne connaît pas les nordistes, il se trompe lourdement sur leur compte. N’eut été la volonté de Paul Biya de ne pas confier le secrétariat général à une entité forte, ni de refuser d’arrimer son parti à l’environnement politique du moment, que peut bien faire Nkuété là où il est ? Le Rdpc a besoin de modernité, de se moderniser et les hommes comme Nkuété, Monkam et autres n’y ont plus leurs places. Ils ne sont ni des stratèges, ni des locomotives électorales. Tant qu’à faire, qu’on nous propulse, un Fame Ndongo, au moins on le voit au front», explique Ismaël Jacob, militant du Rdpc à Guider et responsable d’une ONG locale.

Website to visit

Social

  • Mobile Apps