[Politique] Escroquerie foncière : L' étau Se ressere autour de l'ex ministre Koung à Bessiké

Des collaborateurs de l’ex-Mindcaf sont entendus au secrétariat d’Etat à la Défense depuis le début de la semaine. Une situation qui pourrait conduire à l’incarcération de l’ancienne ministre à la prison centrale de Kondengui dans les jours à venir. Depuis le début de la semaine, des nouvelles venant du secrétariat d’Etat à la Défense, via les réseaux sociaux, et confirmées par des sources proches de l’enquête, font état de l’audition d’anciens collaborateurs de l’ex-ministre des Domaines, du cadastre et des affaires foncières, Jacqueline Koung à Bessike. Ceux-ci, au nombre de sept, dont le secrétaire particulier de l’ex-Mindcaf, sont cuisinés par les limiers de la gendarmerie afin de démêler les fils enchevêtrés de plusieurs affaires portant sur la prévarication foncière. Rebondissement Un rebondissement qui intervient au moment où de nouvelles affaires mettant en cause l’ex¬ministre refont surface et l’enfoncent. Certains complices du ministre, dont l’ancien sous-di- recteur des domaines, Bodio à Bodio, activement recherchés pour la manifestation de la vérité selon des sources proches de l’enquête, auraient déjà quitté le pays pour une destination inconnue. Une affaire de 450 millions de Fcfa, virés illégalement dans le compte de son secrétaire particulier, serait entre autres à l’origine de cette audition. Interdite de sortie du territoire La première femme nommée secrétaire d’Etat est interdite de quitter le territoire depuis le 13 mars 2019 suite à une plainte de la Communauté urbaine de Douala. Une interdiction signée du procureur général près le Tribunal criminel spécial, Mme Justine Aimée Ngounou. Au vu de l’enchaînement des faits, l’étau est en train de se resserrer autour de l’ex-ministre qui s’est mise à dos plusieurs communautés, institutions, individus et groupes dans le cadre de ses fonctions de patron des terres et des domaines du pays durant son magistère. Accusations Elle est accusée d’avoir usé de sa position de membre du gouvernement pour imposer ses vues sur la gestion des domaines, et abusé de son pouvoir pour mettre en place une véritable mafia qui a spolié des dizaines de personnes de leur patrimoine foncier sur l’ensemble du territoire. Les dossiers qui l’accablent s’étendent du Centre au Littoral en passant par le Sud et d’autres localités. Les indemnisations relatives au projet de construction de l’autoroute Yaoundé-Douala font également partie du porte-feuille des affaires mises à sa charge. De même que la vente illicite de terrains appartenant à Tex-Oncpb dans la ville de Douala à des hommes d’affaires acquis à sa cause complètent le tableau de chasse de l’ex-Mind- caf. Pour l’heure, les minutes s’égrainent inexorablement en sa défaveur et les jours qui suivent risquent de voir le placement sous mandat de dépôt de la sexagénaire.

Website to visit

Social

  • Mobile Apps