[Politique ]elections régionales,l'UNDP sera en course dans 4 régions

Il s’agit des régions de l’Adamaoua, du Nord, de l’Extrême-Nord et de l’Est. Le parti a décidé d’aller en compétition là où il compte des mairies. Dans le cadre des élections des conseillers régionaux du 6 décembre 2020, l’Union pour la Démocratie et le Progrès (UNDP) de Bello Bouba Maïgari, compte aller en compétition dans les régions où il a pu gagner des mairies, aux dernières élections communales. Ainsi, l’UNDP est donc candidat dans quatre régions dont: l’Adamoua, le Nord, l’Extrême-Nord et l’Est. D’après le quotidien national bilingue Cameroon Tribune paru le 17 septembre 2020, le président national de l’UNDP a signé une circulaire qui organise les opérations d’investiture des candidats. Dans la région du Nord, «l’UNDP a dans le viseur les circonscriptions de la Bénoué, du Mayo-Louti et du Mayo-Rey… Dans la Bénoué, l’UNDP avait gagné les élections municipales à Baschéo, ville natale de son président national. Le parti compte aussi des conseillers à Garoua 1er, Garoua II, Garoua III et Pitoa. Il s’emploie à faire une liste de 28 noms», note le journal. Le reporter relève aussi que: «dans le Mayo-Louti, l’UNDP contrôle la mairie de Guider. Dans ce département, il compte plus de conseillers(45) que les autres formations politiques en course. Le RDPC et le FSNC notamment. Si on s’en tient à l’arithmétique électorale, les chances de percer de ce côté-là existent. Dans le Mayo-Rey, la configuration est différente. Si l’UNDP est bien implantée à Touboro où elle dirige la mairie, elle est en revanche discrète à Madingring, Tcholliré, Rey-Bouba, communes tombées dans l’escarcelle du RDPC aux dernières élections municipales». Notre confrère souligne enfin que les listes du parti politique doivent être prêtes au plus tard ce 17 septembre, pour être ensuite acheminées à la présidence du parti pour validation avant transmission et dépôt à ELECAM au plus tard le 22 septembre 2020

Listen Audio on audio.237story.com

Social

  • Mobile App