[Politique] Élections municipales du 09 février : 15 personnes vivant avec un handicap investies

Les couches vulnérables n’ont pas été laissé en rade dans les investitures en vue des municipales. Parmi les candidats qui ont pris part à l’atelier de formation porté par la Plateforme inclusive Society en collaboration avec l’Ong Sightsavers ce jeudi, on note une présence de personnes vivant avec un handicap. Bien qu’ayant des compétences à faire valoir pour la construction d’une société juste et harmonieuse, les personnes vivant avec un handicap ont longtemps été mises hors du jeu politique. Corrigeant ce déséquilibre, ils ont pris part ce jeudi 16 janvier 2020 à un séminaire de formation dans le cadre du double scrutin du 9 février 2020 après avoir été investi par leur parti respectif. D’ailleurs, le formateur du jour est revenu sur cela en ces mots : « La personne handicapée parce que depuis plusieurs années, elle a été mise à l’écart. Sur le plan politique, elle est quasiment oubliée. On s’est dit qu’il faut prendre en considération ces personnes qui sont valides ; qui disposantes compétences, qui peuvent également apporter au développement harmonieux de notre société et de notre nation en général ». Ainsi, le quotidien Le Jour, rapporte que pour le facilitateur, Nkenkane boubakar Siddiki, l’objectif est d’outiller les personnes vivant avec un handicap sur les techniques pré-électorales et les attitudes à adopter, à la maîtrise même de leurs activités en tant que conseiller municipal avec leur statut. Tous les candidats ont été donc aux techniques d’analyse de leur cible, à connaître comment identifier la cible du monde électorat, à identifier les besoins de l’électorat et comment présenter le message de campagne entre autres. Elles sont désormais à même d’identifier le problème exact de la communauté afin d’y apporter une réponse adéquate. D’ailleurs, certains candidats se projettent déjà. À la Mairie de Yaoundé 6, Ngoyo Ngon Hervé, handicapé moteur, compte travailler pour améliorer la mobilité des personnes vivant avec un handicap : « La Mairie de Yaoundé 6 n’a pas pènsé à l’accessibilité des personnes handicapées il faut le dire. Parfois des handicapés à mobilité réduite sur un fauteuil roulant se faisaient souvent porter pour devoir rencontrer le Maire. Il faudra porter ces questions essentielles pour que l’édifice soit facile d’accès », confie-t-il. Pour rappel, pour ces échéances, 15 personnes vivant avec un handicap ont été investies notamment par le Mdr, l’Undp, le Rdpc et le Purs.

Website to visit

Social

  • Mobile Apps