[Politique] Double scrutin de 2020 : Le RDPC en danger dans le wouri

Près d’une dizaine de partis politiques de l’opposition font bloc pour renverser le parti au pouvoir lors des prochaines élections législatives et municipales du 09 février 2020. À cet effet, l’UDC, le SDF, l’UPC, l’ANDP, le PM, le PURS et le PCRN se serrent les coudes pour cette bataille rangée. La nouvelle est saluée par les militants et observateurs avertis de la scène politique au Cameroun depuis l’annonce des différentes alliances politiques, le 17 janvier dernier au cours d’un point de presse à Douala. Différentes alliances L’Union démocratique du Cameroun (Udc) s’est alliée à d’autres partis politiques de l’opposition dans le Wouri, en ce qui concerne la bataille pour la conquête des sièges dans les mairies et à l’Assemblée nationale. Pour les municipales par exemple, le parti de Adamou Ndam Njoya s’est associé, dans l’arrondissement de Douala 1er, à l’Alliance nationale pour la démocratie et le progrès (Andp) et au Parti camerounais pour la réconciliation nationale (Pcrn). À Douala 6e, l’Udc coalise avec l’Andp. À Douala 2e, c’est avec l’Upc, le Sdf, l’Andp et le Pcrn. A Douala 5e et Wouri Est, l’alliance est faite avec le Pcrn et à Douala 4e et à Wouri Ouest, ce sera avec le Peuple uni pour la rénovation sociale (Purs). Dans le cadre des législatives, le candidat de l’Udc est tête de liste à Wouri centre. Cyrille Sam Mbaka, vice-président du parti, va conduire cette coalition avec le Mouvement progressiste (Mp) et le Pcrn. D’après ce dernier, « c’est une coalition gagnante à 100% ». Une coalition qui, à en croire l’honorable Tomaino Ndam Njoya, « permet, à travers la diversité des ethnies, d’unir les forces, d’apprendre les uns des autres afin d’aboutir à la bonne gouvernance ».

Website to visit

Social

  • Mobile Apps