[Politique] Douala : Laurent Esso mobilise du monde pour Paul Biya

A l’initiative du ministre d’État, chef de la délégation permanente du Rdpc pour le Littoral, s’est tenue, vendredi, une rencontre entre le secrétaire général du comité central du parti au pouvoir et les membres de l’Ojrdpc. L’événement a été très couru. Le Littoral peut et doit faire mieux ! Voilà désormais le leitmotiv des militants du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc) dans la capitale économique. A la veille des échéances électorales, certainement les législatives et les municipales. Lors de la dernière présidentielle, « les résultats ne furent pas à la hauteur des attentes et des sacrifices consentis », a rappelé, dans son discours de circonstance, le ministre d’État, ministre de la Justice, garde des Sceaux. En cause notamment, la duplicité de certaines personnalités. Lesquelles en public martelaient soutenir le candidat Biya, mais en petit comité chuchotaient des consignes de vote autres. Désormais, plus personne ne sera dupe de ce double langage. D’ores et déjà, le chef de la délégation permanente du comité central du Rdpc pour le Littoral a repris son bâton de pèlerin. Et ratisse large derrière Paul Biya. Ainsi, sous son impulsion, le secrétaire général du comité central du Rdpc a fait le déplacement de Yaoundé pour s’entretenir avec les membres de l’Ojrdpc [organisation des jeunes du parti présidentiel] dans le Littoral. Pour l’occasion, Jean Nkuete était à la tête d’une forte délégation du comité central composée, entre autres, de Bidoung Mpkwatt, Ndong Soumhet, Grégoire Owona, Elvis tygolle Ngolle, Ndembiyembe. Y faisait également partie, le président du bureau national de l’Ojrdpc Auguste Essomba Asse. Les échanges entre la hiérarchie du parti de la flamme et les membres de l’Ojrdpc ont porté, entre autres, sur les préoccupations de ces derniers (notamment le manque d’emploi) et la stratégie à arrêter pour faire gagner le Rdpc dans le Littoral. Forte mobilisation. Mettant toujours les petits plats dans les grands, Laurent Esso a convié à la rencontre des’directeurs généraux et des représentants de sociétés citoyennes de la place. Ceux-ci ont été invités à prêter une oreille attentive aux doléances soulevées. La solution au chômage qui enserre bien de jeunes passe également par eux. Preuve, si besoin en était encore, que le parti de Paul Biya est débout et soudé dans le Littoral, tous les responsables ont brillé par leur présence. Les chefs des délégations permanentes départementales (le Nkam, le Moungo, la Sanaga Maritime et le Wouri) ont non seulement répondu à l’appel, mais en plus « mobilisé, en un temps si court, les jeunes pour prendre part à cette rencontre », s’est réjoui le patron politique du Rdpc dans le Littoral. Cela ne peut qu’augurer de lendemains meilleurs. « Plus que par le passé, la région est fortement mobilisée, sous l’encadrement de Laurent Esso, derrière Paul Biya. Cette fois, aucune voix ne manquera à l’appel. Nos préoccupations ont été prises en compte. Nous sortons donc de cette réunion galvanisés comme jamais.», a confié, à votre journal, un membre de l’Ojrdpc. Vivement les élections !

Website to visit

Social

  • Mobile Apps