[Politique]Dongue paul reconduit à la tête des syndicats de la menoua

« Nous sommes des maires, nous sommes des conseillers municipaux. Nous travaillons pour nos populations (…) Mon mot de fin je voudrais vous l’adresser sur ces sept principes qui sont intitulés dans le jargon de l’aménagement urbain Les sept leçons d’urbanité pour rapprocher les villes, les maires et les sociétés civiles. »Cet article a été rédigé par Augustin Roger MOMOKANA pour le compte du journal en ligne Sinotables. Date de la mise en ligne 10 août 2021.Aperçue de la salle des réunion de la préfecture de Dschang pendant l'AG extraordinaire du SYCOME Le département de la Menoua est résolument sur l’offensive. Il s’agit d’un impératif pour un développement harmonisé effectif et non discriminé de l’ensemble du territoire de l’intercommunalité. Réunis lundi 9 août 2021 en la salle des réunions de la préfecture de Dschang, les six maires du département de la Menoua et les autres conseillers syndicaux ont procédé à la révision des statuts et du règlement intérieur, avant de doter le SYCOME d’un nouveau bureau.Cette décision très légaliste du président sortant a été saluée par le préfet du département de la Menoua. MBOKE Godlive NTUA n’a pas masqué sa surprise : « J’ai vu l’engagement de l’ancienne équipe qui a tenu à respecter la loi. (…) On s’arrime à la loi. Vous avez accepté son travail et renouvelé votre confiance en ce bureau(…) Il est maintenant question de se mettre au travail pour que tout ce qu’on peut avoir en tant que membre de ce grande association (AIMF) pour qu’on puisse obtenir cela pour le bénéfice des populations de la Menoua. Le syndicat est là pour la défense des intérêts de toutes les communes. Les populations comptent sur vous. » Le préfet de la Menoua, MBOKE Godlive NTUA, au centre S’agissant des statuts, l’article sur le mandat du président a été modifié en lui offrant une plus grande flexibilité. C’est ainsi que le mandat devient « un an renouvelable ». Cette modification des statuts a permis au SYCOME de maintenir l’impulsion à lui imposée par l’équipe sortante.C’est ainsi que DONGUE Paul, maire de la Commune de Fongo-Tongo et président sortant a été reconduit à son poste par les 17 votants après que sa candidature ait été proposé par le docteur NKENFACK Hilaire. La candidature de NGOUBENE François, maire de la Commune de Santchou et vice-président du SYCOME a été proposée par Sa Majesté TIAZE FOZANG Jean-Pierre, maire de Penka-Michel. En renouvelant leur confiance à l’équipe sortante, le SYCOME voudrait poursuivre le travail initié par le président et son vice-président. Les premiers résultats dont l’affiliation à l’Association internationale des maires Francophones (AIMF) ont été largement salués et ovationnés à l’ouverture de l’assemblée générale extraordinaire.

Website to visit

Social

  • Mobile Apps