[Politique] Discours présidentiels : Paul Biya à Garoua ,04 Octobre 1997

«…Nous avons de grandes idées pour la Province du Nord. Si nous pouvons les réaliser, vos populations verront leur sort s’améliorer. Le chômage, en particulier celui des jeunes reculera et d’une façon générale, l’activité économique de votre région s’en trouvera stimulée. Ces idées, je les ai longuement exposées à Maroua, il y a deux jours. Je ne mentionnerai ici que certains des projets parmi les plus importants : -Amélioration des voies de communications ; -Poursuite du programme d’hydraulique villageoise ; -Développement du réseau d’électrification, extension de la couverture du territoire par la radio, la télévision et le téléphone ; -Multiplication des formations hospitalières. Je précise en passant qu’au niveau de l’encadrement sanitaire, votre Province occupe la première place au national ; -Stimulation des activités prometteuses comme le tourisme, créatrices de richesses et d’emploi. Je rappelle que votre Province est, celle qui compte le plus de parcs dans le pays. Dans l’immédiat, les actions suivantes seront engagées : Au niveau des infrastructures : reconstruction du pont de Gashiga ; réhabilitation de la route Garoua-Maroua ; démarrage des travaux de réparation de la piste de l’Aéroport de Garoua. Pour ce qui est du développement rural redynamisation de la mission d’étude de la Vallée de la Bénoué avec la mise en œuvre en du projet Ouest-Bénoué. Grâce au barrage de Lagdo qui a permis la maîtrise de l’eau, les populations du Nord vont développer l’agriculture et la pêche. Elles feront ainsi de votre province, le grenier de notre pays. Pour mener à bien ce programme dans votre province, il nous faut rétablir de meilleures conditions de sécurité, car sans sécurité, il ne peut y avoir de développement. Pour cela nous allons lutter plus efficacement contre le grand banditisme et les coupeurs de routes. Des moyens supplémentaires seront mis à la disposition des forces de l’ordre dont je salue ici le courage et dévouement et auxquelles je vous exhorte à apporter votre entière collaboration. Je l’ai dit et je le redis, la sécurité est l’affaire de tous. «Sept ans pour le progrès dans la Province du Nord», c’est le programme que je vous propose. Je compte sur vous tous pour m’aider à le mettre en œuvre. Je compte sur vous femmes du Nord, discrètes mais efficaces. Je compte sur vous jeunes du Nord, dynamiques et entreprenants. Je compte sur vous agriculteurs et éleveurs du Nord dont l’ardeur du travail est reconnue par tous. En réalité, c’est un contrat de confiance que je veux passer ou renouveler avec vous pour que nous avancions ensemble dans le progrès. Population du Nord, Je voudrais maintenant vous dire quelques mots sur la démocratie de notre pays. Nous avons fait, je n’hésite pas à le dire, de grands progrès sur la voie de la démocratie et de l’Etat de droit. Nos institutions fonctionnent normalement. Vous pouvez élire librement vos représentants à tous les niveaux ; les libertés publiques sont assurées. Oh, je ne prétends pas que tout soit parfait, mais nous progressons constamment. Aujourd’hui, je veux vous dire ceci : la démocratie de notre pays n’est pas seulement des institutions, c’est aussi le respect des règles démocratiques, l’acceptation de l’opinion des autres, la tolérance la patience. Ce n’est pas la volonté effrénée de conquérir le pouvoir par tous les moyens, ce n’est pas la démagogie, ce n’est pas la violence. Je vous sais trop avisés pour laisser séduire par l’esprit d’aventure. Ensemble nous allons continuer à construire l’avenir de notre pays, sérieusement, posément, fraternellement. Ainsi que j’ai eu l’occasion de vous le dire à maintes reprises, voter est non seulement un droit, mais aussi un devoir vis-à-vis de vous-mêmes en tant que citoyens responsables. Un devoir vis-à-vis de notre société dont nous sommes tous solidaires. Ne pas voter, c’est aller à l’aventure, c’est ouvrir la voie vers des horizons inconnus Parce que je vous sais hommes et ferni ves responsables, j’ai la conviction que vous irez massivement élire le président de la République le 12 octobre La forte mobilisation d’une population si enthousiaste, l’accueil si chaleureux que vous m’avez réservé, les paroles que j’ai entendues de ces beaux cadeaux symboliques sont des signes qui ne trompent pas. Je compte sur vous le 12 octobre pour faire le meilleur choix. Vous » savez que vous pouvez compter sur moi».

Listen Audio on audio.237story.com

Social

  • Mobile App