[Politique] Discours du 31 décembre : la demande de Paul Biya au Pays amis du Cameroun

Le Chef de l’Etat Paul Biya a demandé aux pays amis du Cameroun qui hébergent les commanditaires de la crise anglophone d’être plus responsables. En évoquant le meurtre des 7 élèves de l’école privée Mother Francisca de Kumba, le Chef de l’Etat Paul Biya a fait une demande aux pays amis du Cameroun, dans lesquels, des personnes qu’il dit être des commanditaires de la violence en régions anglophones, résident. Le président demande à ces derniers d’être plus responsables. «C’est le moment pour moi d’en appeler, une fois de plus, à la responsabilité des pays amis qui hébergent les commanditaires et des organisations qui financent et animent, par divers canaux, les bandes armées dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest. Tous ceux qui, au terme des enquêtes, seront identifiés comme donneurs d’ordres ou complices de ces crimes odieux, devront répondre de leurs actes», a déclaré le Président Paul Biya lors de son adresse du 31 décembre 2020. Lorsque le Président demande aux pays amis du Cameroun d’être plus responsables, cela signifie-t-il, refuser le droit de séjour ou d’asile à ces compatriotes soupçonnés être les commanditaires ou les financeurs des groupes armés qui sévissent dans les deux régions anglophones? Toutefois ce n’est pas la première fois où pareille allusion est faite. Avant la fin de l’année dernière, une rumeur annonçant le rapatriement des camerounais de la diaspora farouchement opposés au régime à circulé. On avait alors mentionné parmi les gens à rapatrier, les noms de Wilfried Ekanga du mouvement pour la renaissance du Cameroun et Rémy Ngono. Sauf, que cette expulsion n’est pas arrivée.

Website to visit

Social

  • Mobile Apps