[Politique ]discorde entre le maire et le préfet à Bafoussam

Le choix des sites de construction d’un parc d’attraction et d’une stèle dans la ville de Bafoussam a été brandi par l’autorité administrative comme un scandale historique et urbanistique» et la preuve d’une mauvaise appropriation de la gestion d’une ville. Dans les mois à venir, la ville de Bafoussam 05 aura son premier parc d’attraction. Le projet est en cours de réalisation. Mais l’importance d’une telle infrastructure sociale pourrait être édulcorée eu par le choix polémique m du site. Lors de l’installation vendredi 28 août dernier, du nouvel exécutif municipal de la Communauté urbaine de Bafoussam (Cub) conduit Roger Tafam, le Préfet du département de la Mifi a ouvertement critiqué ce projet. Bien plus, il l’a qualifié de « scandale historique et urbanistique». Cette posture acerbe vis-à-vis du premier projet phare de la ville de Bafoussam, sous l’ère Roger Tafam, l’autorité administrative l’explique par le fait qu’il devrait voir le jour sur la stèle du Soldat inconnu, à proximité de la résidence de l’autorité la plus haute de la Région, en bordure de la route principale à grande circulation et au mépris de la sécurité des citadins de la ville. Ce projet n’est pas le seul qui a attiré l’attention du préfet de la Mifi. Il y a aussi le « monument du cinquantenaire” construit sur un terre-plein au lieu-dit « carrefour auberge”. En citant ces deux projets dont les sites de réalisation ont été choisis par Emmanuel Nzété, ancien délégué du gouvernement auprès de la Cub, le Préfet de la Mifi voulait manifestement attirer l’attention du nouveau 1er magistrat de la ville de Bafoussam, sur la nécessité de gérer rationnellement l’espace urbain. « La gestion d’une ville ne s’accommode pas avec l’opportunisme ou la navigation à vue», a-t-il prévenu. «La ville, c’est une architecture, c’est un environnement. C’est un cadre attrayant pour le tourisme et l’écotourisme. Pour tout dire, la ville est – une identité remarquable», a-t-il précisé. Le maire de la ville de Bafoussam a également été invité à tenir le taureau .par les cornes pour une lutte tous azimuts contre le désordre urbain, les constructions anarchiques, les encombrements des trottoirs et chaussées; la création des marchés et des gares routières spontanés; le stationnement abusif des véhicules et motos; bref, de veiller au respect scrupuleux de l’ordre public esthétique. De même, il lui a été recommandé de procéder à l’aménagement des voiries secondaires ; à l’entretien des voiries principales réalisées dans le cadre des projets C2d et Can à travers le curage des caniveaux et l’adressage des rues; d’aider les noctambules en installant des dispositifs d’éclairage public. La gestion transparente des ressources humaines et financières de la communauté urbaine; la transformation de la communauté urbaine en unité de production des richesses et des valeurs font également-partie de la feuille de route déclinée au nouvel édile de Bafoussam. Aussi, il a été invité en urgence, de prendre des mesures en prélude aux précipitations abondantes annoncées.

Listen Audio on audio.237story.com

Social

  • Mobile App