[Politique ]début ce jour de la grève des avocats

Malgré la libération de certains de leurs confrères, les avocats ont maintenu leur mot d’ordre de suspension du port de la robe et de boycott des tribunaux. Le fonctionnement de la justice sera perturbé au Cameroun à compter de ce lundi 30 novembre 2020. C’est que les avocats inscrits au Barreau du Cameroun, vont observer une suspension du port de la robe noire jusqu’au 4 décembre prochain. C’est l’une des principales résolutions de la réunion du Conseil de l'Ordre des avocats le 21 novembre à Yaoundé, en session extraordinaire, sous la houlette de Me Claire Atangana Bikouna, Bâtonnier par intérim. Outre la suspension du port de la robe, le Barreau annonce la suspension, jusqu’à nouvel avis, de toute intervention des avocats devant les juridictions statuant en matière criminelle, à tous les degrés de juridiction, y compris la Cour Suprême et le TCS, et les juridictions statuant en matière de contentieux électoral, dont le Conseil Constitutionnel. Ces décisions sont consécutives aux récents abus commis sur des avocats dans notre pays. Notamment les violences policières au Tribunal de Première Instance de Douala-Bonanjo le 10 novembre dernier. A l’issue desdites échauffourées, deux avocats, Richard Tamfu et Armel Tchuenmegne ont été interpellés, écroués à la prison centrale de Douala, avant d’être remis en liberté. Malgré leur remise en liberté, les avocats maintiennent leur mouvement d’humeur car, apprend-on, le souhait est de trouver une solution définitive aux multiples entraves à l’exercice de cette profession au Cameroun.

Listen Audio on audio.237story.com

Social

  • Mobile App