[Politique]crise de confiance entre le président et le secrétaire de l'assemblée nationale

Selon une source, Cavaye Yéguié Djibril n’apprécie pas les visites de Gaston Komba au palais de l’Unité, où il a travaillé autrefois. Dans un communiqué signé le 3 mai 2021, le président de l’Assemblée nationale (PAN), Cavaye Yéguié Djibril, « porte à la connaissance des membres du Bureau, des députés et de l’ensemble du personnel administratif de l’Assemblée nationale que le nouvel organigramme proposé par le secrétaire général de l’Assemblée nationale pour validation est purement et simplement annulé ». Or, murmure un cadre de l’Assemblée nationale à nos confrères de SBBC, « c’est le PAN lui-même qui a souhaité et confié la réforme de l’architecture » de la Chambre basse au secrétaire général (SG), Gaston Komba. Mais, soutient la même source pour expliquer le rejet du document par Cavaye Yéguié Djibril, le SG a élaboré un organigramme qui supprimait certains postes créés par le PAN pour placer ses proches parents. Cette situation se produit alors que les rapports entre les deux personnalités sont tendus depuis quelques mois déjà. Selon une source dans son proche entourage, le PAN voit d’un mauvais œil les visites permanentes de Gaston Komba au palais de l’Unité, où il a travaillé par le passé. Le cas Désiré Mbock La même source assure que le PAN a alors pris la résolution de démontrer au SG que la séparation des pouvoirs entre l’exécutif et le législatif est une réalité : « En dehors de Victor Yene Ossomba, de regrettée mémoire, tous les SG de l’Assemblée nationale ont eu maille à partir avec le PAN qui a toujours obtenu leur tête », rappelle un ancien fonctionnaire de l’institution. En juin 2019, le « très honorable » président de l’Assemblée nationale suspend Geoffrey Désiré Mbock, l’ancien secrétaire général qu’il avait nommé un an auparavant. Il ne sera plus rétabli dans ses fonctions, remplacé le 14 avril 2020 par Gaston Komba.

Website to visit

Social

  • Mobile Apps