[Politique] Conviction : Maurice Kamto se dit prêt à retourner en prison

Le président du MRC a prévu une série de meetings sur l’ensemble du pays. Les dates sont connues : Le 2 novembre à Yaoundé et le 9 Novembre à Douala. La détermination de Maurice Kamto reste intacte. Il dit être prêt à repartir en prison. « S’il faut que je retourne à Kondengui, je retournerai à Kondengui ». A-t-il déclaré avec force sa détermination. Il était invité spécial d’une rencontre des femmes du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC). C’était ce mercredi 30 octobre 2019 au siège du parti à Yaoundé-Odza. La réunion était organisée en l’honneur des femmes du MRC. Une série de meetings prévue Revenant sur le meeting interdit du MRC à Ebolawa 2, Maurice Kamto s’étonne. Cette manifestation ne devrait pas être interdite mais plutôt celle du RDPC. Car, dit-il, c’est ce parti qui a l’intention de créer le trouble à l’ordre public. Ensuite, l’homme politique, a déclaré qu’il fera une série de meetings sur l’ensemble du pays. Les dates sont connues : Le 2 novembre à Yaoundé et le 9 Novembre à Douala. Le Président du MRC a par ailleurs déclaré que les meetings de Yaoundé et de Douala sont maintenus, à date. D’ailleurs, il les présidera personnellement. Une grande tournée nationale et internationale est prévue. La marche du 1er novembre annulée Pour mémoire, la marche pacifique du MRC prévue ce 1er novembre 2019 n’aura plus lieu. André Francis Obam, sous-préfet de l’arrondissement d’Ebolowa II, l’a annulée. Tout comme il a annulé celle du Rassemblement du peuple camerounais (RDPC). Les deux formations politiques avaient opté pour le même jour et même site. C’est-à-dire le stade de Nko’ovos très connu du public. Pour se justifier, le sous-préfet évoque la « menace de trouble à l’ordre public ». En effet, la présence du MRC et du RDPC pourrait entrainer entre autres des tensions, provocations. Voire des affrontements entre les deux camps. La manifestation publique du MRC avait pour but de présenter au public les nouveaux responsables de ladite localité. En particulier Sam Séverin Ango, la nouvelle recrue du MRC et fils du terroir. Elle avait aussi comme objectif d’installer les militants nouvellement recrutés depuis quelques semaines en concertation avec les populations.

Website to visit

Social

  • Mobile Apps