[Politique] Conseil régional du Sud : Édouard Akame Mfoumou non partant

Le ministre d’Etat pourtant pressenti à la présidence de l’instance régionale n’a plus déposé son dossier de Candida ture. Le ministre d’Etat Edouard Akame Mfoumou ne fera plus partie des premiers délégués du département du Dja et Lobo devant siéger au conseil régional du Sud dont l’élection des conseillers régionaux a lieu le 06 décembre 2020. Du lundi, 14 au mardi, 15 septembre 2020, temps imparti pour le dépôt des dossiers des candidatures à la commission départementale de réception et d’analyse des investitures des candidats du Rdpc à l’élection des conseillers régionaux du 06 décembre 2020 dans la circonscription du Dja-et-Lobo, l’ancien ministre d’Etat Edouard Akame Mfoumou n’a plus déposé son dossier de candidature. Lundi, 14 septembre 2020 lors de la séance de travail tenue par la commission départementale de réception et d’analyse des investitures des candidats du Rdpc dans la circonscription du Dja et Lobo à la permanence du parti à Akôn par Sangmelima, certaines indiscrétions ont fait savoir que c’est le chef de l’Etat en personne qui aurait demandé au ministre d’Etat pourtant pressenti à la présidence du conseil régional du Sud à un moment donné, de ne pas se porter candidat. Une situation qui vient déjouer les pronostics dans les milieux du rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc) dans la région du Sud, tellement le ministre d’Etat était donné favori pour être le tout premier président du conseil régional du Sud. Avec le non engagement du ministre d’Etat Edouard Akame Mfoumou, tous les regards se tournent à présent vers le département de la Vallée-du-Ntem avec son favori l’ancien ministre Emmanuel Edou. A en croire les observateurs de la scène politique dans la région, l’homme semble avoir le profil de l’emploi. Seul hic, c’est une figure » controversée, à en croire certains observateurs. Dans le département de la Mvila, deux candidats aspirent également à la présidence du conseil régional. Eric Gervais Ndo, douanier et ancien maire de la commune d’Ebolowa2 et Guy Roger Zo’o Olouman, ancien délégué du gouvernement de la Communauté urbaine d’Ebolowa. Dans les coulisses, les tractations ont commencé depuis fort longtemps, bien avant la convocation du corps électoral par le chef de l’Etat.

Listen Audio on audio.237story.com

Social

  • Mobile App