[Politique ]commune d'Obala,les populations manifestent contre le Maire sortant

Elles sont sorties en masse dans la rue le 24 février 2020, pour exprimer leur colère.Le maire sortant Simon Pierre Idiba est vomit par les populations de l’arrondissement d’Obala. Elles sont sorties en grand nombre ce 24 février 2020 pour dire non à la reconduction du militant du RDPC à la tête de la mairie qu’il occupe depuis 13 ans. Pour elles, ses trois premiers mandats n’ont rien apporté à leur bien-être. «Depuis 13 ans, au lieu d’évoluer on a régressé. Moi, je payais 500 FCFA pour aller dans mon village, aujourd’hui je paye 1500 FCFA. On n’a pas de route, notre ville est devenue ville poubelle. Et on en a ras-le-bol. 13 ans de souffrance, 13 ans de saleté, de nids-de-poule, de quartiers non praticables, c’est trop !» s’est insurgé Willy Meyomo, chargé de la communication de l’OJRDPC (organisation des jeunes du parti présidentiel) sur les antennes de Canal 2 International. Les populations, sorties en masse, ont demandé au maire sortant de rendre compte de ces réalisations depuis qu’il préside aux destinées de la commune. Ce mouvement d’humeur à conduit à l’interpellation de 4 personnes, parmi lesquelles le chef service communal d’Obala. Les personnes interpellées sont en garde à vue à la compagnie de gendarmerie de Monatelé, dans le Centre. «Aux dernières nouvelles, on nous a fait savoir que ces personnes ont été déférées au tribunal à Monatélé», fait savoir Ateba Manga, un habitant d’Obala. L'élection du maire de cette commune est prévue le mardi 25 février 2020. Si l'on ignore pour l'instant le nom du prochain patron de la mairie, l'on sait en revanche que ce sera un militant du parti au pouvoir, le RDPC ayant largement remporté les municipales dans cette ville.

Website to visit

Social

  • Mobile Apps