[Politique] Chambre de commerce : la confiance renouvelée de Paul Biya à Christophe Eken

Le vieux lion a reconduit ce vendredi 7 août 2020, à la tête de la Chambre de commerce, d’industrie, des Mines et de l’Artisanat du Cameroun, cet ingénieur de formation. Ce vendredi 7 août 2020, Paul Biya, le président de la République signe un décret. Ledit décret nomme Christophe Eken comme président de la Chambre de Commerce, d’Industrie, des Mines et de l’Artisanat du Cameroun (CCIMA). C’est le quatrième mandat pour cet opérateur économique camerounais membre du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc), parti au pouvoir. L’homme d’affaires qui fait dans le secteur de la transformation du manioc et du transport interurbain entame son quatrième mandat consécutif à la tête de cette instance. Christophe Eken occupe ce poste depuis 2008, il était candidat à sa propre succession lors de la dernière élection tenue en juillet 2020. C’est après ces élections qui renouvellent les organes dirigeants de la Chambre de Commerce que Paul Biya le nomme officiellement comme le dit la loi. Le commerce extérieur Ingénieur de formation, ancien député Rdpc du Haut-Nkam, département de la région de l’Ouest Cameroun, il trône à la tête de cette institution depuis 12 ans maintenant. La Chambre de Commerce, d’Industrie et des Mines du Cameroun est née le 21 juillet 1921. Elle gère un budget de 4 milliards de FCFA. C’est un organisme de promotion qui joue le rôle d’intermédiaire entre les milieux d’affaires privés, les pouvoirs publics en matière de consultation et de représentation dans plusieurs domaines de l’économie. Depuis quelques temps maintenant, La Chambre de Commerce, d’Industrie et des Mines du Cameroun ambitionne de construire une école supérieure d’ingénieurs de type «Esigelec » au Cameroun et l’école des métiers de l’industrie et des services. Elle veut aussi accompagner les opérateurs économiques pour le commerce extérieur.

Listen Audio on audio.237story.com

Social

  • Mobile App