[Politique] Célestin Djamen annonce le lancement de son parti politique le 4 janvier 2021

L’ancien militant du Mouvement pour la renaissance du Cameroun Célestin Djamen a fait cette déclaration à Ngaoundéré. Selon notre confrère menouaactuweb, Célestin Djamen envisage lancer son parti politique le 4 janvier 2021. L’ancien militant du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC) serait arrivé à Ngaoundéré dans la région de l’Adamaoua hier dimanche 27 décembre 2020. «Il dit avoir été invité par les jeunes de la ville. Certaines sources parlent d’une mission commanditée par le pouvoir pour débaucher à coups de Francs CFA des militants du MRC. Des fonds auraient été mobilisés pour corrompre des militants du MRC appelés à annoncer leur démission dans les prochaines semaines», rapporte notre confrère. Rappelons que Célestin Djamen a décidé de quitter le MRC, parti politique de Maurice Kamto, il y a de cela deux semaines. Il a officiellement fait cette annonce au cours d’une conférence de presse qu’il a tenue dans la ville de Douala. Tout en remerciant Maurice Kamto, il n’a pas caché sa colère due à la décision de celui-ci de ne pas présenter le MRC aux élections législatives et municipales de février 2020. Il a indiqué que le MRC est en réalité un bateau qui coule. C’est donc après sa démission du MRC, que des indiscrétions ont indiqué que Célestin Djamen va créer un parti politique appelé «Alliance Patriotique Camerounaise». Notre confrère Agence Cameroun Presse qui avait aussi traité ce sujet, rapportait que «Si l’on s’en tient aux déclarations faites sur le site d’information, Journal du Cameroun par Roger Chantal TUILE, Célestin Djamen a reçu 50 millions de fcfa des mains du régime RDPC. De plus, une somme de 500 millions a été mobilisée pour les cadres du MRC qui accepteront de quitter le parti. Et dans cette vidéo déjà, le journaliste TUILE fait savoir que cet argent pourrait servir à corrompre dans les prochains jours des militants qui vont feindre des démissions en masse pour rejoindre le nouveau parti de Célestin Djamen. Un scénario qui n’est pas loin de ce à quoi on a assisté avec Jean Claude Shanda Tonme qui lui aussi a bénéficié de quelques largesses du pouvoir de Yaoundé. Et on peut comprendre pourquoi son acharnement unidirectionnel contre le MRC. Célestin Djamen est tout simplement sur les mêmes traces».

Website to visit

Social

  • Mobile Apps