[Politique] Célestin Bedzigui apporte son soutien à sa majesté Soukoudjou

Président du Parti de l’alliance libérale (PAL) et par ailleurs chef traditionnel il trouve inadmissible la dernière mise en garde du préfet des Hauts – Plateaux à l’endroit du roi des Bamendjou, sa majesté Jean Rameaux Sokoudjou. Dans ce qu’il convient désormais d’appeler affaire Sokoudjou contre le préfet des Hauts – Plateaux, vient de s’inviter à la table du débat, Célestin Bedzigui. Il s’agit du président de l’Alliance libérale (PAL), un parti politique camerounais. Il soutient qu’il est inconcevable qu’un administrateur civil interdit à un chef traditionnel de mettre au-devant de la scène sa liberté de dire et de faire. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’il s’appose farouchement à dernière sortie du préfet. « Etre « Chef-Auxiliaire de l’Administration » constitue-t-il un statut spécial de limitation du droit de citoyen à la libre opinion et expression ? La réponse est absolument non. Je le dis comme j’agis », écrit Célestin Bedzigui dans une tribune ce dimanche 24 janvier 2021 sur son compte Facebook. Par ailleurs il affirme par ailleurs que bien qu’il soit opposant politique, il ne tronque jamais sa casquette de chef. Survie Cameroun « Et en tant que « chef » et » opposant «, je ne me suis jamais imposé la moindre restriction dans mon discours militant. En prime, j’ai même infligé une défaite au Rdpc dans un de ses fiefs et l’administration n’y a pu rien faire. Et lorsque le Préfet de la Lekie a signé un arrêté d’interdiction du don de Survie Cameroun au prétexte qu’il venait de Maurice Kamto, je suis passé outre », poursuit-il avant de donner des leçons à retenir de cette affaire. « Leçon de l’histoire: Passer outre aux rotomontades d’un Préfet ou d’un Ministre zélés. Et la bêtise s’éteindra d’elle d’elle-même par un pschiiiit! », conclut sa majesté Célestin Bedzigui.

Website to visit

Social

  • Mobile Apps