[Politique] Bertoua 1er : 115 lampadaires solaires pour éclairer la ville

Cet investissement va contribuer à combattre plusieurs fléaux à l’instar de l’insécurité dans la ville. La ville de Bertoua et singulièrement l’arrondissement de Bertoua 1er, scintille désormais à longueur de nuit et ceci grâce à la pause de 115 lampadaires supplémentaires dans certains axes qui broyaient encore du noir. C’est une initiative du Me Bembell Dippack Olivier Cromwell, le maire de la commune de Bertoua 1er qui a été récemment reconduit dans son fauteuil par l’ensemble des conseillers municipaux au terme de la dernière session de plein droit. Cette initiative de l’édile de Bertoua 1er va permettre de combattre d’une manière significative et efficace certains fléaux dans la ville de Bertoua : « Avec l’éclairage des axes ciblés, nous allons contribuer à la lutte contre l’insécurité notamment la criminalité qui avait déjà élu son lit dans notre circonscription ». L’arrière du palais présidentiel, le boulevard du carrefour Crtv carrefour Gouverneur , l’axe du carrefour du palais présidentiel jusqu’au carrefour dernier poteau , l’axe camp sic – Birpondo , ainsi que les endroits reconnus criminogènes au quartier Tigaza pour ne citer que ces exemples-là , font partie des premiers bénéficiaires de cette première phase d’éclairage de la ville de Bertoua 1er par des lampadaires solaires et ceci à la grande satisfaction des populations riveraines : « Le maire est très ingénieux , et il connaît bien les problèmes que nous rencontrons pour avoir vécu et grandit dans les mêmes conditions , je pense qu’il a vraiment la clé des solutions des problématiques que nous avons », pense Djoubaya Vincent De Paul, instituteur à la retraite et riverain de l’arrondissement de Bertoua 1er . « La lumière n’est pas accessible à tout le monde en ce moment à Bertoua, avec les multiples délestages, je crois que le Maire est conscient de cette situation voilà pourquoi il s’attaque à ce problème rapidement en trouvant des solutions palliatives c’est vraiment très bien», se réjouit Menguem Tawet. Au-delà du problème du manque d’énergie que l’exécutif communal doit résoudre, les populations attendent avec impatience que la ville soit inondée d’eau et que les populations puissent se désaltérer à leur soif car l’eau n’est pas la chose la mieux partagée dans l’arrondissement de Bertoua 1er : « Nous voyons bien que le Maire fait beaucoup des efforts pour améliorer notre cadre de vie, il a ouvert beaucoup de routes au dernier mandat ce qui a désenclavé totalement l’arrondissement de Bertoua 1er , l’électrification à travers les lampadaires solaires également , avant que les infrastructures comme les centres de santé , les écoles puissent suivre , il faut qu’il se penche sur le problème d’adduction d’eau » suggère Fridolin Adjowa, un habitant de Bertoua 1er . Rappelons que la première phase de l’électrification de l’arrondissement de Bertoua 1er avec la pose de 115 lampadaires solaires à coûter une rondelette enveloppe de 187millions de francs CFA. Le projet a été réalisé grâce au soutien financier du Feicom.

Website to visit

Social

  • Mobile Apps