[Politique] Alice Nkom :‹‹ j'aime beaucoup Cabral Libii , mais il est naïf››

Avocate et militante des droits de l’homme, elle souligne que le président du Parti camerounais pour la réconciliation nationale (Pcrn) ne devait pas prendre part aux élections municipales et législatives de février 2020 au Cameroun. Me Alice Nkom, première femme à exercer la profession d’avocate au Cameroun et principalement engagée dans la défense des droits LGBT, n’est pas très tendre envers Cabral Libii, le président national du Parti camerounais pour la réconciliation nationale. Dans une grande interview à nos confrères de Premium Télévision, elle soutient que Cabral Libii, ne devait pas prendre part aux élections municipales et législatives de février 2020 au Cameroun. « J’ai peur justement parce que j’aime beaucoup Cabral Libii, mais il est naïf parce que s’il n’était pas naïf il ne serait pas allé aux élections. S’il n’était pas naïf, il ne serait pas là entrain de dire « je suis le député… », a-t-elle indiqué au cours de l’émission. Pour cette avocate, le candidat arrivé troisième à la présidentielle d’octobre 2018 au Cameroun perd au fil du temps la sympathie du publie. Maurice Kamto « Je croyais qu’il avait un atout majeur que les autres candidats n’avaient pas : c’est le temps et il est en train de le griller », a-t-elle conclu. Me Alice Nkom, rejoint là, la position de Maurice Kamto, le président national du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (Mrc) qui en 2020, avait boycotté les élections municipales et législatives. Le patron du Mrc, évoquait comme argument, la guerre dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest du Cameroun, mais aussi la nécessité de mettre sur pied un code électoral qui est consensuel. Bien après ce double scrutin, Kamto avait lancé une marche pacifique, marché réprimée par le pouvoir de Yaoundé.

Website to visit

Social

  • Mobile Apps