[Politique] Akere Muna doit se mordre les doigts après le succès du dialogue national

C’est le résumé d’un droit de réponse destiné à l’ancien bâtonnier. L’auteur de ce pamphlet paru dans le journal la Nouvelle de ce lundi est Abel Akam. Pour lui, la défection d’Akere Muna au Grand dialogue national n’étonne personne. « Il doit sûrement se mordre les doigts après le succès retentissant du conclave du palais des Congrès. C’est avec une profonde tristesse que nous avons sans la moindre surprise, appris votre retrait du Dialogue national ». Ecrit celui-ci dans le journal. « Permettez-nous de vous préciser que nous-y attendions tout de même. Ceci dans la mesure où, un dicton de la commune Bafut. C’est dans le département du Mezam, précise : « to give life is a life experience « . Ce qui signifie : «Donner la vie est une expérience de vie.» Poursuit celui-ci. Dialogue Selon lui, on ne peut pas demandé à quelqu’un qui est incapable de négocier avec sa propre famille de négocier. « Le Dialogue n’est pas une imposition de ses idées. Un dialogue se veut propositions d’idées pour la bonne cohésion sociale. Vous ne pouvez venir à un dialogue et faire des injonctions alors que les débats sont cours. C’est tout simplement du populisme ». « Pourquoi minimiser autant la vie des nombreux Camerounais ? Que voulez-vous ? La satisfaction de vos intérêts propres ou ceux du peuple dans son entièreté ? Serait-ce possible de vous rappeler que, votre brillant cursus universitaire dans une des plus prestigieuses écoles occidentales est le fruit de l’argent du contribuable camerounais ?! ». S’interroge celui-ci.

Listen Audio on audio.237story.com

Social

  • Mobile App