Paul Biya lance un dernier ultimatum aux"entrepreneurs de guerre"

Dans une publication sur sa page officielle Facebook cette matinée 14 janvier 19, le président de la République du Cameroun, Paul Biya, a encore réitéré son intention de faire « neutraliser » les « entrepreneurs de guerre », si l’ »appel à déposer les armes » qu’il a lancé n’est pas suivi. « Si l’appel à déposer les armes que j’ai lancé aux entrepreneurs de guerre reste sans réponse, les forces de défense et de sécurité recevront instruction de les neutraliser. », a posté le chef de l’Etat Camerounais. Cette publication intervient deux semaines seulement après son discours du 31 décembre 2018 où il tenait déjà le même discours en direction des sécessionnistes qui ont pris les armes dans les régions anglophones. Quelques semaines avant, Paul Biya avait créé un Comité nationale de désarmement et de réintégration des ex-combattants de Boko Haram et les rebelles anglophones, désireux d’abandonner les armes. Un appel qui n’avait pas été suivi car, les hostilités sur le terrain étaient allées de plus belle, causant des pertes à la fois dans les rangs de l’Armée, des civiles et des séparatistes. Depuis près de trois ans qu’elle a débuté, la crise anglophone a fait plusieurs centaines de morts, de nombreux dégâts matériels, des centaines de milliers de déplacés internes et des réfugiés dans les pays voisins, notamment au Nigéria. Ceux qui ont pris les armes réclament la récession et la reconnaissance de leur « Etat » virtuel, « l’Ambazonie ».

Social

  • Mobile App