Oui,il y a présentement quatorze sièges non pourvus à l’Assemblée nationale du Cameroun

Plusieurs députés, de l'opposition comme du parti au pouvoir sont décédés au cours de la législature qui a débuté en 2013. Sur 180 députés à l’Assemblée nationale du Cameroun, il en manque actuellement quatorze. Ceux qui le disent ne se trompent pas. Car, scrutant méticuleusement la législature qui a commencé en 2013 pour s’achever cette année 2019, suite à un décret présidentiel signé en 2018, l’on se rend compte qu’effectivement, plusieurs élus sont décédés sans être remplacés. Selon la loi, ces députés ne peuvent pas être substitués automatiquement par leurs suppléants sans l’organisation d’élections partielles. Voivi la liste des quatorze députés décédés au cours de la législature de 2013. Ali Dougouf Djonkio, député Rdpc du Mayo-Tsanaga (Extrême-Nord) ; Abba Malla Boukar, député Rdpc dans le département du Mayo-Sava (Extrême-Nord) ; Samba Mariama, députée de l'Union démocratique du Cameroun (Udc) - Ouest ; Igelle Elias Terhemen Akiande, député Rdpc à Akwaya dans la Manyu (Sud-Ouest) ; Lisinge Ekeke Arthur, député Rdpc du Fako (Sud-Ouest) ; Joseph Banadzem, député SDF dans le Bui (Nord-Ouest); Pierre Sende, député Upc du Nyong et Kellé (Centre) ; Taga Viche, député Rdpc du Mayo-Sava (Extrême-Nord) ; Elias Gondji, député Rdpc du Mayo Tsanaga (Extrême-Nord). Madjele, député Rdpc du Mayo-Kani (Extrême-Nord) ; Joseph Mboui, député Rdpc de la Sanaga Maritime (Littoral) ; Jean Claude Mpacko Kotto, député Rdpc dans le Moungo (Littoral) ; Genesis Mbucksek, député Rdpc de la Donga Mantung (Nord-Ouest); Barnabé Eloundou, député Rdpc de la Lekié (Centre) ; S.A

Listen Audio on audio.237story.com

Social

  • Mobile App