Nouveau scandale de 12 milliards autour de la can : Boris bertol

God have mercy. Ainsi pourrait-on résumer la situation du Cameroun. Hier j’indiquais qu’Issa Tchiroma ministre de la Communication et Charles NDONGO, Dg de la Crtv, étaient impliqués dans un projet de détournement de 7 milliards de Fcfa destinés à l’achat du matériel de retransmission de la CAN 2019. Or en réalité, il ne s’agit pas de 7 milliards de fcfa mais plutôt de 12 milliards fcfa. En effet, les langues commencent à se délier à Yaoundé. L’on apprend à cet effet que le gang était constitué de Tchiroma, NDONGO, Ferdinand NGOH Ngo, secrétaire général de la présidence de la République et Seraphin Magloire Fouda, secrétaire général des services du premier ministère. D’après les premiers éléments d’information afin de court-circuiter le COCAN, Tchiroma transmet à son complice Ferdinand NGOH NGOH une lettre visant à l’achat d’un nouveau matériel pour la CRTV. Offre évaluée à 2 milliards fcfa. Or pour la CAN feminine, un matériel avait déjà été acquis par la CRTV pour les retransmissions. Lorsque le document arrive chez NGOH NGOH, le vice dieu, il transmet au premier ministère en indiquant que le projet a l’autorisation de Paul Biya. Mais l’Etat n’a pas d’argent et les conseillers décident d’enterrer temporairement le dossier. Pourtant au même moment une autre offre de location du matériel de 2 milliards Fcfa se trouvait sur la table de Seraphin Magloire Fouda qui a décidé d’enterrer le dossier pour faire dépenser près de 10 milliards fcfa à l’Etat avec en retour des retrocommissions qui devaient être répartis entre nos quatre braqueurs. Le retrait de la CAN aura donc eu pour conséquence de mettre un terme au plan macabre de nos quatre mousquetaires. BORIS BERTOLT

Listen Audio on audio.237story.com

Social

  • Mobile App