[NOSO ] Yaoundé veut accompagné les chefs traditionnels dans leurs palais

Le ministre de l’Administration territoriale a tenu une rencontre avec ces gardiens de la tradition ce mercredi 19 août 2020 à Yaoundé. il est question de trouver des pistes et des solutions dans cette guerre qui perdure depuis quatre ans. La persistance des violences dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest inquiètent les chefs traditionnels de ces deux parties du pays. D’ailleurs plusieurs rois ont abandonné les chefferies pour trouver refuge dans d’autres villes. A Yaoundé ce mercredi 19 août 2020, lors d’une rencontre avec Atanga Nji, le ministre de l’Administration territoriale, ces chefs se disent abandonnés par leurs ancêtres. «Nous nous demandons si nos ancêtres sont encore avec nous, parce que, ce que nous avons vu dans ces deux régions est inacceptable. Ce sont des choses que Dieu lui-même ne pardonne pas,» lance aux hommes de médias Fon Isaac Chafah 11. C’est le chef supérieur Bangolan un village logé dans le Nord-Ouest, le département du Ngo-Ketunjia. Face à ce constat triste, Yaoundé pense qu’il faut accompagner les chefs dans leurs cases traditionnelles.

Listen Audio on audio.237story.com

Social

  • Mobile App