[NOSO] Un policier tué dans les accrochages avec les séparatistes

Un officier d’une unité spéciale de la police camerounaise a succombé à ses blessures vendredi à l’issue d’un affrontement avec les séparatistes anglophones, a-t-on appris de source sécuritaire. Le policier était membre des équipes spéciales d’intervention rapide (ESIR). Il a été blessé au cours d’une embuscade tendue jeudi par les séparatistes à Bali, non loin de Bamenda, chef-lieu de la région anglophone du Nord-Ouest. Selon les autorités locales, l’embuscade a causé plusieurs blessés parmi les forces de sécurité. Le bilan du côté des séparatistes demeure inconnu pour l’instant. Représentant 20% de la population camerounaise qui est majoritairement francophone, la minorité anglophone s’estime marginalisée et francisée par le pouvoir central depuis des décennies. Une mouvance sécessionniste armée est née dans la région en octobre 2017. Cette crise a fait plus de 430.000 déplacés internes, selon les Nations Unies. Au moins 300 soldats ont été tués dans les affrontements avec les séparatistes, d’après l’armée. Il n’y a pas de statistiques officielles sur le nombre de séparatistes tués.

Website to visit

Social

  • Mobile Apps