[NOSO ] un grand juriste demande à ses paires de dire la vérité aux séparatistes

L'avocat Sichui John Kameni, spécialiste en résolution alternative des conflits et en justice pénale internationale au cabinet Portio Jure à Buea, a appelé ses collègues avocats à jouer leur rôle dans l'éducation des masses sur les maux de la guerre de sécession en cours dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest du Cameroun. S'exprimant sur les plateformes de médias sociaux vendredi 6 mars 2020, le membre du barreau camerounais a déclaré que la prolifération des armes légères dans les mains des enfants et des adultes non formés ne fera que tuer l'économie et les liens sociaux. Celui que l'on appelle "le Grand Maître, le Bâtisseur de ponts et Koumfor" a écrit : "La chose la moins chère à faire pour détruire une communauté est de proliférer les armes légères dans les mains des enfants ou des mineurs non formés et faciles à manipuler. Ces armes ne facilitent pas seulement la prise et la mutilation de vies, mais elles tuent également notre économie et les liens sociaux sur lesquels reposent toutes sortes d'institutions collectives et de progrès. C'est ce que les partisans d'Ambazon utilisent comme stratégie pour détruire notre pays. "Il convient de noter, chers collègues, et nous avons le devoir d'éduquer notre peuple, que la remise à nos enfants d'armes aussi petites, non professionnelles, bon marché et mortelles est responsable du déni de leur éducation, de leurs installations sanitaires et de leur avenir. Cette situation a également entraîné une spirale de la criminalité, le pillage illicite de ressources telles que le bois, le pétrole et le cacao étant saisis par des terroristes chez des agriculteurs légitimes et vendus au Nigeria, elle a réduit de manière drastique le commerce et les investissements, elle a fait monter en flèche la violence contre les femmes et les jeunes filles, elle a multiplié la violence des gangs, les viols, les enlèvements et l'effondrement de l'État de droit ; tout cela étant facilité par l'accès généralisé à ces armes. "Ces armes de Danois sont les armes de la mort facile des civils : les instruments de mort les plus portables, les plus facilement accessibles, les plus désinvoltes - même un petit enfant peut, avec ses minuscules muscles, vaincre une vie. Quel héritage nous laissons à nos enfants. "Les pires cruautés humaines dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest sont toutes aidées par la disponibilité de ces armes bon marché que les gens parrainent et mettent entre les mains de jeunes vulnérables non formés. Ils prétendent, et parfois même ne comprennent pas, que les profiteurs d'armes sont les complices de crimes de guerre. Ils trompent nos enfants pour qu'ils commettent ces crimes odieux (dont ils seront tenus responsables) alors qu'ils sont assis dans le confort de leurs cabines de la diaspora avec leurs enfants et qu'ils se moquent des nôtres. "En tant qu'avocats, nous devons faire comprendre à nos jeunes que la disponibilité généralisée de ces petites armes pièges à mort bon marché est le facteur principal dans plus de 250 conflits dans le monde, les principales victimes étant la population civile et les enfants instrumentalisés. "Soyons la voix de la société dans laquelle nous voulons que nos enfants vivent. La guerre ou les conflits armés n'ont jamais garanti un avenir meilleur à un peuple ou à un pays. Sensibilisons nos enfants. C'est le rôle d'un avocat. Inciter ou instrumentaliser nos enfants dans la tombe sur une question pour laquelle nous ne pouvons pas tenir les armes nous-mêmes ou pour laquelle nous ne pouvons pas mourir est très malhonnête. Les avocats disent la vérité ! "Laissez nos enfants vivre, laissez-les aller à l'école et laissez notre économie se relancer. Dites-leur que la Sécession est impossible dans le monde d'aujourd'hui qui devient un village planétaire. Nous avons tous entendu l'ambassadeur Tibor Peter Nagy Jr, le secrétaire d'État adjoint des États-Unis pour les affaires africaines, dire que le monde n'est pas prêt pour la création de petites nations pauvres minuscules. Arrêtons les morts maintenant ! Nous sommes la voix des sans-voix. Encourageons les Camerounais à communiquer. Il Faut Dialoguer".

Website to visit

Social

  • Mobile Apps