[NOSO] Un camp de sécessionnistes démantelé

Une quinzaine de combattants séparatistes armés auraient été tués et un militaire blessé légèrement à la suite de cette opération spéciale menée cette semaine à Bafut près de Bamenda par des éléments des forces de défense et de sécurité du Cameroun. Les localités de Manbu, Mankah, Makwi, Andi et le centre de Battit jusqu’à Sani ont été bouclées et ratissées par les forces de l’ordre selon les sources militaires. «Le fameux «général» Alhadji et le «général» Peace Plant font partie des terroristes neutralisés au cours de cette opération», révèle le chef de l’opération, le colonel Charles Alain Matiang. Le général séparatiste Alhadji est connu pour avoir organisé l’enlèvement, le 5 novembre 2018, de 79 élèves, du directeur et de trois membres du personnel du Presbyterian Secondary School (PSS) Nkwen. Cette descente des militaires camerounais a par ailleurs permis de saisir un stock d’armes, des munitions de tout calibre, 16 pistolets automatiques chargeurs, des engins explosifs improvisées et son arsenal batteries et câble, un sac à poudre, des drapeaux aux couleurs de la république virtuelle d’Amazonie, des gris-gris communément appelé «ODESHI», utilisés par ces factions armées du mouvement séparatiste, des motos. L’opération baptisé «Free Bafut» a également conduit à la récupération du Saddle Hill Ranch, un complexe hôtelier de luxe qui avait été transformé en une base opérationnelle pour les combattants séparatistes armés regroupés sous le nom de «Bafut Seven Katta Defence Force». Un stock d’armes a également été récupéré avec des motos, une Toyota Fortuner et deux chevaux. 300 soldats ont été déployés pour accomplir cette mission. Il s’agit de «100 militaires en provenance du Bafusco Air de la base aérienne 501, 150 militaires de la 51éme brigade motorisée et un commando de 50 hommes du bataillon des troupes aéroportées de Koutaba», a expliqué le commandant de l’opération u spéciale, le colonel Charles Alain Matiang. Près de «25 moyens roulants ont été engagés dans cette opération et l’assistance des sapeurs-pompiers et techniciens de la santé», a-t-il poursuivi. Bafut avait été déclaré zone interdite par les groupes armés Vendredi, à l’aéroport de Bamenda, le commandant de la 5e région militaire interarmées, le général de brigade Valère Nka, a remercié le colonel Matiang et les soldats qui ont dirigé l’opération. Avec un seul soldat blessé dans l’opération, le général de brigade Nka a déclaré que c’était du bon travail. Il a ensuite exprimé la gratitude du président de la République, commandant en chef des forces de défense, S.E. Paul Biya, ainsi que celui du ministre délégué à la présidence de la République en charge de la défense et du chef d’état-major de l’armée pour le professionnalisme exceptionnel des soldats. En février, le général de brigade Nka Valère, commandant de la 5e région militaire interarmées, et le général de brigade Ekongwese Divine Nnoko, commandant de la 5e région de gendarmerie, ont déclaré à la population de la région du Nord-ouest que les forces de défense et de sécurité sont dans la région pour leur protection et leur sécurité. Les Deux généraux ont déclaré que l’opération visant à libérer Bafut des activités des séparatistes armés faisait partie de leur mission de protéger la population et de sécuriser leurs biens. Le général Nka a regretté que la population ait dû vivre sous la crainte des représailles des «terroristes» et que les habitants continuent de souffrir du harcèlement et d’extorsion, des enlèvements parmi d’autres activités atroces perpétrées par des séparatistes armés. Les généraux Nka et Ekongwese notent qu’ils ont pris le commandement de la 5e région à un moment où Bafut avait été déclaré zone interdite, mais les militaires nettoient lentement Bafut et ne s’arrêteront pas tant que l’ensemble de Bafut ne sera pas redevenu normal. Le ranch Saddle Hill, solide base de ces groupes, sera donc réquisitionné afin que des troupes puissent y être stationnées pour sécuriser la zone et les biens des populations.

Listen Audio on audio.237story.com

Social

  • Mobile App