[NOSO]six agents de la commune de Kumbo kidnappés

Ils ont été enlevés par des présumés séparatistes. kumbo Ils sont introuvables depuis plusieurs jours. Six agents communaux de Kumbo sont en captivité depuis le 3 mai dernier. D’après la sonnette d’alarme lancée par le maire de cette commune du Nord-Ouest, ses agents ont été enlevés par des présumés séparatistes. Leur rapt n’est pas revendiqué par leurs ravisseurs qui n’ont jusqu’à présent justifié leur acte. Le maire de Kumbo a déploré le climat d’insécurité qui continue à prévaloir dans sa localité. De décembre 2020 à janvier 2021, indique-t-il, la situation sécuritaire s’est améliorée, avant de dégénérer dès mai courant. Informé, le gouverneur du Nord-Ouest a mobilisé son état-major pour retrouver ces six agents communaux. Adolphe Lele Lafrique Tchoffo a indiqué que la situation est sous contrôle dans le département du Bui. Les populations, a-t-il précisé, collaborent avec les services de sécurité, en dépit des enlèvements et des menaces des séparatistes. Ce n’est pas le premier kidnapping dans cette localité. Le 3 novembre 2020, des hommes armés ont fait irruption à la Presbyterian school de Kumbo, un établissement scolaire région du Nord-Ouest. Sous la menace d’armes, ils ont embarqué des élèves et 11 personnels enseignants et administratifs vers une destination inconnue. Alertées, les populations se s’étaient lancées à la recherche des kidnappeurs. Après négociations, ils ont accepté de libérer les élèves, en gardant captifs les onze enseignants et personnels administratifs. Relevons que les rapts sont devenus légion dans les deux régions anglophones du Sud-Ouest et Nord-Ouest depuis le déclenchement de la crise sécessionniste il y a cinq ans. Les kidnappeurs exigent généralement des rançons pour libérer leurs otages ou les tuent s’ils sont de mèche avec l’armée.

Website to visit

Social

  • Mobile Apps