[NOSO] Ruée des déplacés vers la région de l'ouest

C’est du moins le constat dégagé par Atanga Nji. Lors, de sa tournée d’assistance humanitaire d’urgence apportée aux réfugiés internes dans cette localité. Selon Paul Atanga Nji c’est dans la Région de l’Ouest que se ruent en grande majorité. Les déplacés de la crise dans le Nord-Ouest. Ils trouvent refuge dans de nombreuses zones. Notamment à Dschang pour ceux qui viennent du département du Lebialem. Foumbot et Bangourain pour les ressortissants de Ngoketunjia. Mbouda pour les déplacés venus de Santa, Akum, Batibo. Ce constat est fait par le ministre de l’administration territoriale. Lors de son séjour la semaine dernière dans les Régions du Nord-Ouest et de l’Ouest. Dans le cadre du Plan d’assistance humanitaire d’urgence en soutien aux personnes victimes d’exactions de la crise anglophone. Tout comme il rassure de la vigilance des forces de sécurité. Afin que les terroristes ne s’infiltrent pas dans les rangs de ces populations assistées. 150 000 familles assistées A en croire le patron du Minat, 150 000 familles auront à ce jour, bénéficiées de l’assistance du gouvernement. Des dons essentiellement constitués de matelas, de couvertures et de denrées alimentaires. Du matériel pour la reconstruction des maisons. Des engrais pour la relance des activités agricoles… Il annonce par ailleurs qu’en 14 mois, l’aide a été distribuée dans tous les départements des deux Régions en crise. Passé cette phase d’assistance, Atanga Nji fait savoir qu’arrive celle du développement. La deuxième phase de soutien aux déplacés. Laquelle permettra dit-il à chaque déplacé, « de pourvoir s’autogérer ». Tout en reconnaissant qu’il existe encore de poches de résistance qui sèment la terreur. Le ministre rassure de ce qu’aucun ménagement ne sera donné aux sécessionnistes. Pour que le vent d’accalmie souffle définitivement dans ces deux régions en crise.

Website to visit

Social

  • Mobile Apps