[NOSO ]résolution de la crise anglophone,les USA séduisent le Cameroun

Le 05 Décembre 2019, au moment où le peuple camerounais préparait les fêtes de fin d’année, au ministère des mines, le Français Eramet signait avec le gouvernement camerounais un accord sur un bloc rutilifère d’Akonolinga .Il s’agit d’une matière première stratégique ,le Cameroun a la deuxième réserve mondiale du minerais utilisé dans l’industrie de la peinture, les plastiques, les papiers, les aliments et d'autres applications qui demandent une couleur blanche brillante. Cet accord s’inscrit dans la logique de ceux signés il y a 60 ans par Amadou Ahidjo au moment des indépendances, ‘’Toutes les matières premières stratégiques appartiennent à la France sauf celles qu’elle ne veut pas ». Plusieurs réserves de faunes notamment d’Edéa, Kimbi, Santchou appartiendraient à la France suivant les accords coloniaux des années 60 pour une durée de 90 ans, la liste est longue. Paul Biya est allé plus loin en donnant le pétrole de Bakassi à la France (Perenco) tout en rassurant Paris du caractère non négociable de la forme de l’Etat.En effet, depuis les indépendances, Paris s’est arrangé pour briser l’autonomie de gestion du Cameroun anglophone aujourd’hui baptisé Ambazonia par les sécessionnistes. Face à l’intransigeance du gouvernement néo colonial sur la demande d’un dialogue inclusif sur la forme de l’état, les anglophones ont pris les armes.Fidèle à son alliance avec le régime néo colonial, la France n’a pas perdu de temps. En 2018 elle a fait un prêt sans intérêt garanti par l’état français de 100 millions d’Euro, ce qui a permis de recruter plus de 8000 soldats dans l’armée camerounais dont une grande partie sera affectée au NOSO. Un mois après le prêt sans intérêt, c’est sous la protection des services secrets français que le ministre camerounais de l’administration française s’est rendue en France non seule pour des instructions, surtout pour réitérer à France 24 le caractère non négociable de la forme de l’état malgré les sorties de Dion Nguté inscrivant le débat pour le fédéralisme lors de sa tournée, ou encore Peter Mafani Mussongue dans un rapport de la commission pour le bilinguisme."Nous ne brûlons que les maisons où on découvre des armes", avait avoué à l'AFP le General Melingui suite aux révélations sur les violations des droits de l’homme au Noso. En allant aux élections présidentielles, Maurice Kamto a démontré aux yeux du monde entier, le caractère paria du régime Biya. C’est sur la base des PV non signés que le conseil constitutionnel a déclaré Paul Biya vainqueur des élections, des résultats affichant des score débordant les 100 %.Face aux protestations pacifiques de Maurice Kamto et les membres de sa coalition, la police a tiré sur les manifestants et jeté en prison puis traduits au tribunal militaire plus de 300 camerounais civils parce qu’ils protestaient pacifiquement contre le holdup up électoral. Une violation flagrante des droits de l’homme et de libertés décriées par les Etats-Unis, et soutenu par la France qui rassurait le régime du black-out médiatique sur la crise postélectorale au Cameroun. Un conseiller de l’ambassade de France au Cameroun avait demandé à Moretti Du Pont lors de sa visite au Cameroun de dire à Kamto de renoncer au combat contre le hold up pour que Paris ordonne sa libération.Pour garantir ses intérêts en Afrique, la France n’hésite pas même s’il faut aller jusqu’au Génocide. En une journée elle a fait massacrer 2000 ivoirien dans la localité de Duekoue,.Elle a tué plus de 500 milles camerounais en pays bamilékés alors que la populations du Cameroun était d’à peine 4.5 millions d’habitants .Le 31 Décembre 2019 le président Biya a réaffirmé sa détermination à poursuivre avec la répression ,s’opposant à tout débats sur la forme de l’Etat .« La crise anglophone est une menace directe contre la francafrique c’est pourquoi les ambazoniens seront combattus jusqu’à la dernière énergie sauf si une puissance plus puissante que la France rentre en jeu et que les francophones camerounais comprennent que c’est aussi une lutte d’émancipation pour tous les camerounais et non pour les seuls anglos » Explique Bobby Laroche Fobang Nkabyo de la société civile camerounaise qui précise sur la misère des camerounais « En réalité si le Cameroun était resté sous la culture entièrement allemande ou anglo-saxonne on serait une véritable puissance africaine mais le passage de la France par ici nous a relayé et maintenu dans le club des pays les plus pauvres de la planète. »

Website to visit

Social

  • Mobile Apps