[NOSO]plus d'un milliard de fcfa pour la construction d'un nouveau centre de désarmement à Tiko

Il s’agit d’un centre multifonctionnel dédié aux ex-combattants séparatistes de la région du Sud-Ouest. Dans neuf mois c’est une vie nouvelle qui attend les ex-combattants séparatistes qui ont déposé les armes. Et pour cause, Francis Faï Yengo, le coordonnateur national du Comité national de désarmement, démobilisation et réintégration (CNDDR), a présidé ce samedi 20 mars 2021, la cérémonie de la pose de la première pierre pour la construction d’un nouveau centre de désarment à Tiko. C’est une commune du département de Fako située dans la région du Sud-Ouest. Déjà sur les terrains, les bulldozers commencent le terrassement. Il s’agit d’un centre multifonctionnel dédié aux ex-combattants séparatistes de la région du Sud-Ouest, soit au total 200. Il y aura des ateliers de formation, des dortoirs et autres. C’est une dotation spéciale du chef de l’Etat qui va permettre de construire cet espace de 25 hectares. Le coût des travaux jusqu’aux équipements est évalué à 1,5 milliard de FCFA. Au cours de la cérémonie, Francis Faï Yengo, a appelé de tous ses vœux, les séparatistes qui sont encore en brousse à sortir pour intégrer le centre. Un bilan flatteur Le bilan des centres de désarmement est plutôt satisfaisant. En février dernier, les centres de Bamenda dans le Nord-ouest, de Buea dans le Sud-ouest, et de Mora à l’Extrême-Nord, comptaient 500 ex-combattants.

Website to visit

Social

  • Mobile Apps