[NOSO] Nouvelle scène de violence : Les populations trouvent refuge en brousse

Les corps sans vie de quatre personnes ont été retrouvés dans la région du Nord-Ouest. Le 11 décembre 2019, les populations de la région du Nord-Ouest ont découvert les cadavres de quatre personnes. Ces personnes sont présentées comme étant des victimes présumées des affrontements qui ont eu lieu entre l’armée et les groupes séparatistes. Après identification, il a été trouvé qu’ils sont des paysans de deux villages du département du Ngog – Ketunja: Bamessing et Mbusso. D’après l’une de nos sources, la découverte de ces corps sans vie a conduit une frange de la population a trouvé refuge en brousse. C’est un fait de plus qui prouve que le calme n’est toujours pas revenu dans la ville. D’ailleurs notre confrère Equinoxe dans son édition du journal parlé de ce soir du 13 décembre 2019, a rapporté le décès d’une femme. Celle-ci a été prise entre les tirs échangés par les séparatistes et les forces de sécurité. La victime a laissé derrière elle un nourrisson qu’elle n’aura pas le plaisir de voir grandir. Rappelons que le mercredi 11 décembre, ce sont les sapeurs-pompiers qui ont été attaqués au Sud-Ouest. Ils s’en sont sortis avec de nombreux blessés dans leur rang. D’aucuns ont attribué cette attaque aux sécessionnistes. La semaine dernière c’est le chef du village de Jikenjem Fai Ndishangong qui a été pris pour cible par les séparatistes. Ceux-ci sont arrivés dans sa chefferie et ont ouvert le feu sur lui. L’autorité traditionnelle a reçu des balles sur les jambes.

Website to visit

Social

  • Mobile Apps