[NOSO]Me Emmanuel Nsahlai,engagé dans la traque des séparatistes à l'étranger

Basé à Los Angeles aux Etats-Unis, l’avocat d’origine camerounaise, poursuit les instigateurs de la crise anglophone et leurs complices, coupables d’actes ayant provoqué la guerre ou des massacres dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest. Il est à l’origine de l’inculpation des trois camerounais : Alambi Walters Muma, Edith Ngang, Tamufoh Nchumuluh St Michael, le 1er juin dernier par un tribunal du Maryland, pour trafic d’armes en direction du Nigeria. Les trois prévenus auraient, depuis 2017, fait transporter des armes par bateau en direction du Nigeria qui partage une frontière avec les régions anglophones du Cameroun (Nord-Ouest et du Sud-Ouest). Me Emmanuel Nsahlai a saisi la justice américaine par le biais de son cabinet basé à Los Angeles, qui s’est spécialisé dans la traque des séparatistes et leurs soutiens basés à l’étranger. En 2019, Me Emmanuel Nsahlai poursuivait le leader séparatiste Tapang Ivo Tanku, pour terrorisme international. Le 7 juin dernier, il introduisait une plainte auprès de Facebook pour demander que 15 comptes liés aux mouvements sécessionnistes soient bloqués. Ceci, après avoir obtenu en 2018 qu’une quinzaine de comptes similaires soient bloqués. Les Ambazoniens, ceux qui se réclament de l’Etat fantoche dénommé Ambazonie, doutent de la crédibilité de l’avocat, en estimant que son cabinet est une officine « dirigée par le régime répressif de la République du Cameroun ».

Website to visit

Social

  • Mobile Apps