[NOSO]les séparatistes obligent les ressortissants anglophones à financer la guerre de sécession

Malgré leur éloignement de la Zone sous conflit du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, les natifs de ces deux régions anglophones ne sont pas toujours épargnés de représailles.En effet, plusieurs ressortissants des régions anglophones du Nord-Ouest et du Sud-Ouest vivent sous la pression permanente des milices sécessionnistes armées qui leur exigent des transferts d’argent en vue de soutenir la guerre engagée contre le pouvoir central, a appris Lebledparle.com de sources médiatiques.« Personne n’échappe à leur chantage, et ceux qui ne s’exécutent pas dans les délais fixés doivent s’attendre à voir leurs maisons incendiées dans leur fief, ou des membres de leur famille pris en otage avec demande de rançon, allant parfois jusqu’à exécuter les captifs », raconte Fidelis N., vendeur de pneus d’occasion à Mvog-Ada, un quartier de la capitale, Yaoundé. Selon APA News qui a publié cette information, les sécessionnistes disposent d’un vaste répertoire, ils joignent leurs victimes par téléphone, lui indiquent le montant à expédier par voie électronique avec injonction de garder le secret de la transaction, sous peine de représailles. Fidelis N., rencontré par nos confrères d'APA News, « même les dignitaires du pouvoir sont astreints, dans le plus grand secret, au financement de la lutte armée que mènent les milices de la république autoproclamée d’Ambazonie».En dehors de cet effort de guerre exigé sous la contrainte, les sécessionnistes, selon des sources introduites, jouissent aussi du soutien financier actif de la diaspora anglophone installée en Europe et aux États-Unis.

Website to visit

Social

  • Mobile Apps