[NOSO] Les séparatistes annoncent 3 jours de ville morte au NOSO

Il s’agit pour les séparatistes de mettre en mal la mission du Plan présidentiel de reconstruction et de développement des régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest. Les séparatistes viennent de lancer le mot d’ordre des villes mortes. L’opération ghost town est prévue pour cette semaine. Seulement, il se trouve que la mission du Plan présidentiel de reconstruction et de développement des régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest séjourne à l’heure actuelle en zone anglophone. Selon nos sources, il est question pour les séparatistes de troubler les actions de cette mission. Rappelons que les objectifs principaux de la mission du Plan présidentiel de reconstruction et de développement des régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest sont réhabiliter et aménager les infrastructures de base, oeuvrer pour leur revitalisation économique; oeuvrer à la promotion de la cohésion sociale. Le Chef de l’Etat a donné la direction de cette mission au ministre délégué auprès du ministre de l’Economie, de la planification et de l’aménagement du territoire Paul Tasong. Le Plan de reconstruction et de développement des régions a été conçu à cause des dégâts de la crise, qui a commencé depuis la fin de l’année 2016 au Noso. Les dégâts observés dans ladite crise ont touché les écoles, les infrastructures de communication, à l’instar des routes, les hôpitaux. Le secteur sanitaire n’a pas été en reste. On se rappelle encore de l’incendie dans la nuit du 10 au 11 février 2019 de l’hôpital de district de Kumba qui, outre la destruction des installations et équipements, avait fait quatre morts parmi les malades. Déjà classées zones économiquement sinistrées à la suite d’un décret signé le 2 septembre 2019 par le Premier ministre, les régions du Noso ont connu un fort ralentissement de leurs activités économiques. Les populations sont nombreuses à avoir perdu leurs habitations. Elles ont également dû abandonner de nombreuses activités dans les domaines de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche. Il y a aussi le tourisme, l’artisanat et le commerce qui n’ont pas été épargnés.

Website to visit

Social

  • Mobile Apps