[NOSO] Les chefs traditionnels exécutés par des présumés séparatistes

Il s’agit de Chief Fuaminkeng, Chief Fiance Aleh, Chief Fuajijong, et de Chief Fuawehnsuo. Ils ont été tous capturés à leurs domiciles respectifs et sommairement exécutés sur la place du marché de la localité le samedi 13 février 2021. La liste des personnes tuées à cause du conflit armé dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-ouest s’est rallongée ce week-end. Des présumés rebelles sécessionnistes ont assassiné publiquement à quatre chefs traditionnels dans la localité de Essoh-Attah, département du Lebialem dans le Sud-Ouest. D’après notre consœur Mimi Mefo de la Deutsche Welle, il s’agit de Chief Fuaminkeng, Chief Fiance Aleh, Chief Fuajijong, et de Chief Fuawehnsuo. Ils ont été tous capturés à leurs domiciles respectifs et sommairement exécutés sur la place du marché de la localité le samedi 13 février 2021. L’information a été confirmée par Paul Tasong, le ministre délégué auprès du ministre de l’Economie, de la planification et de l’aménagement du territoire, dans un tweet le dimanche 14 février 2021. Cette personnalité pense que c’est Chris Anu, qui se présente comme le secrétaire à la communication de l’Etat virtuel d’Ambazonie, et en exil aux Etats-Unis, qui est le commanditaire de cette horreur. Le nommé Field Marshall Toutefois, le forum Facebook des jeunes de la localité de Essoh-Attah, l’attribue à l’une des figures de proue de la cause sécessionniste, le nommé Field Marshall, qui a toujours revendiqué la suprématie de sa rébellion dans le département du Lebialem. Par ailleurs, l’on apprend qu’une dizaine de ses hommes ayant pris part aux massacres des quatre chefs ont été arrêtés par des éléments du Bataillon d’Intervention Rapide (BIR). Pour l’heure, ni les autorités administratives locales, encore moins centrales, n’ont encore communiqué officiellement sur cet horrible homicide.

Website to visit

Social

  • Mobile Apps