[NOSO ]le représentant du Cameroun à l'ONU dénonce de basses manœuvres de certaines ONG

Le 10 mars dernier, Damien Georges Awoumou a pris la parole à Génève pour accuser certaines ONG notamment Médecins sans frontières de conspiration contre l’État du Cameroun. Pour celui-ci, il s’agit d’une folle manipulation de l’opinion internationale. Il parle d’une désinformation orchestrée, «sans investigation préalable » par un responsable de l’OCHA. Selon le diplomate camerounais, il a confessé aux autorités avoir reçu de sa hiérarchie l’instruction de fabriquer un faux rapport pour ternir l’image de l’armée camerounaise. Complicité tacite entre les ONG et les terroristes Côme Damien Georges Awoumou affirme que le Cameroun a des preuves « irrécusables » de la collusion entre des ONGS et des « terroristes ». Il parle d’accoïntances entre l’organisation internationale Human rights watch(HRW) et les milieux sécessionnistes. Médecins sans frontières pour sa part est accusé d’avoir transformé certains de ses centres d’accueil médicaux en « refuges » des « sécessionnistes terroristes ». Il appelle à condamner le sécessionnisme, le terrorisme et les logiques insurrectionnelles avec la même énergie aussi bien au Cameroun qu’ailleurs.

Website to visit

Social

  • Mobile Apps