[NOSO]le ministre des enseignements secondaires recherche plus de 1000 enseignants

Ils ont déserté leur poste depuis le déclenchement de cette crise en 2016. Dans le Nord-ouest et le Sud-ouest du pays, la ministre des Enseignements secondaires (Minesec) est à la recherche de 1000 enseignants. Ils ont déserté leur poste en raison du contexte sécuritaire. La Minesec brandit des menaces de sanctions. Elle leur donne 14 jours pour rejoindre leurs postes. Les enseignants fugueurs selon Pauline Nalova Lyonga Egbe, devront au préalable présenter des documents pour justifier leurs absences prolongées. Faute de quoi, « ils écoperont des sanctions disciplinaires.» Notons que plus de 80% des enseignants exerçant dans le Nord-ouest et le Sud-ouest ont abandonné leur poste depuis le déclenchement de cette crise en 2016. Ils sont l’une des principales cibles des sécessionnistes. Cible des sécessionnistes Nelson Njamsi, 60 ans est mort à l’hôpital régional de Bamenda le 18 août 2020. Il avait été criblé de balle sur le chemin de retour de la Presbysterian Secondary School (PSS) de Mankon par Bamenda. En novembre dernier, 12 enseignants et plusieurs élèves ont été enlevés par des séparatistes à Kumbo dans le Nord-Ouest anglophone du Cameroun, où rebelles séparatistes s’opposent aux forces de l’ordre depuis 2017. Les élèves avaient plus tard été relâchés avec l’un des enseignants.Depuis quelques jours, trois enseignants anglophones sont portés-disparus dans la ville de Douala. Selon des sources, ils ont été enlevés et conduits sous forte escorte à Yaoundé par des inconnus. Elvis Eboth, L’un des enseignants, en service au lycée bilingue de New-Bell, a été arrêté depuis le 18 novembre 2020 à son domicile au quartier Youpwé. Son épouse et ses enfants sont inconsolables

Website to visit

Social

  • Mobile Apps