[NOSO] Le domicile du maire de Bamenda 2 en feu

L’édile de la ville payerait ainsi le lourd tribut du non respect de l’appel au boycott des élections régionales lancé par les séparatistes. Juste vingt-quatre heures environ après la tenue des élections régionales, le domicile du maire de Bamenda II est parti en fumée. Selon des témoignages, c’est à la tombée de la nuit de lundi 7 décembre 2020 que le feu s’est signalé au domicile du maire Peter Chenwi de la commune de Bamenda II au quartier Ntasen dans l’arrondissement de Bamenda 3e. La maison principale soit une pièce de six chambres avec salon et douches ainsi que l’appartement de quatre chambres, salon et toilette ont été réduits en cendre. La thèse d’une main criminelle est plausible. Le maire Peter Chenwi avait la veille, dimanche 6 décembre 2020, conduit l’équipe des 31 conseillers municipaux de la commune de Bamenda II au scrutin régional. Vraisemblablement son intervention sur les médias à sa sortie des urnes aurait provoqué l’ire des séparatistes de la république virtuelle d’ambazonie qui étaient hostiles à la tenue de cette consultation électorale dans les régions anglophones du Nord-ouest et du Sud-ouest. Ce qui porte à croire que les hors la loi ont ciblé son domicile en soirée de lundi. Jour traditionnel de ville morte, aucun riverain ne pouvait voler au secours du maire, de peur d’être pris à parti par ceux qui ont mis le feu. C’est ainsi que la flamme a consumé toutes les deux bâtisses. Mains criminelles Il est à noter que ce n’est pas la première fois que des malfaiteurs sommes toutes de la république virtuelle d’ambazonie mettent le feu sur cette maison. Il y a moins de deux ans environ, des mains criminelles avaient incendié une partir du dit domicile.En juillet dernier celui qui trône également à la tête de la section Ojrdpc de la Mezam 2b, a échappé de justesse à un attentat au quartier Ntamulung. Des hommes armés non identifiés avaient criblé de balle réelle son véhicule. Heureusement, il avait démarré en trombe ce qui lui avait permis de se mettre à l’abri du pire. Faut-il le rappeler, depuis son élection à la tête de la municipalité de Bamenda II, et face à la recrudescence de l’insécurité, Peter Chenwi avait abandonné ce domicile incendié de Ntasen pour une résidence à Up Station dans le quartier administratif de l’arrondissement de Bamenda 1er.

Website to visit

Social

  • Mobile Apps