[NOSO]l'UPC appele à intensifier la guerre contre les séparatistes sécessionnistes

C’est l’enlèvement des Délégués départementaux et surtout la décapitation d’un otage à Misore, dans le département de Ndian dans le Sud-Ouest qui a de toute évidence plongé l’homme politique dans cette posture. « En enlevant des Délégués départementaux en mission officielle au service de la République et en assassinant un paisible fonctionnaire dévoué au développement du Cameroun, les terroristes sécessionnistes se sont attaqués aux Institutions de la République et ceux qui les incarnent au quotidien. Cet acte de guerre et odieux exige que des mesures spéciales soient prises par le Chef de l’Etat pour donner des pouvoirs exceptionnels aux Forces de Défense et Sécurité et, mettre fin à ces attaques barbares terroristes », préconise-t-il. Il poursuit en indiquant que l’Upc apporte son soutien à l’Armée camerounaise et au chef Suprême des Armées et Chef de l’Etat, tout en réitérant « qu’il n’y a pas à mettre la République et l’Etat du Cameroun à genoux devant les barbares terroristes ». Par ailleurs, il indique qu’aucune négociation ne doit être envisagée avec ceux qui ont décidé de faire de la dévaluation humaine, l’arme pour déstabiliser le Cameroun et ses Institutions. « La Force légale et légitime de l’Etat doit totalement être mise en mouvement pour l’intérêt supérieur du Cameroun », soutient-il. Pour terminer, il indique que l’Upc condamne ces attaques barbares et appelle à l’union sacrée de toute la classe Politique camerounaise derrière le Chef de l’Etat et les Forces Armées camerounaises pour vaincre les Sécessionnistes terroristes et sauvegarder l’unité et l’indivisibilité du Cameroun. « J’assume cet appel au nom de ceux qui sont morts pour l’unité, la souveraineté et l’indivisibilité du Cameroun », réitère-t-il pour

Website to visit

Social

  • Mobile Apps