[NOSO ]l'armée neutralise un général ambazonien

L’information est contenue dans le communiqué du gouvernement rendu public ce 2 mars.Le bilan du côté séparatiste Selon le communiqué du porte-parole du gouvernement, Richard Nformumbang Ndango alias « Général Fire Man », leader d’une mouvance séparatiste ainsi que neuf autres combattants ont été neutralisés par l’armée camerounaise dans la nuit du 28 au 29 février 2020. En effet, relate le membre du gouvernement, c’est au cours d’une opération de ratissage menée par les forces de défense dans la nuit du 28 au 29 février 2020 que lesdits combattants sécessionnistes ont été « neutralisés ». Pendant l’opération de l’armée au quartier « Yoruba » dans la localité de « Small Babanki » à Bamenda, un affrontement est né entre les deux partis. Le bilan faisant état de dix séparatistes neutralisés dont le « général Fire Man ». Dans la même veine, un important matériel de guerre a été récupéré, des otages libérés ainsi que la saisie d’autres objets compromettants dans un retranchement des sécessionnistes à l’Ecole publique de Nkar près de la chefferie traditionnelle de Mendankwe. Bilan du côté de l’armée Le communiqué du Mincom précise que l’opération de ratissage survient après que les groupes armés séparatistes ont attaqué le chantier de construction du poste de commandement de la 5ème région militaire interarmées au quartier Mendankwe à Bamenda le 25 février 2020. L’attaque s’est soldée par la mort d’un soldat et d’un technicien civil, la prise en otage de 5 personnes, trois soldats blessés, un véhicule de l’armée incendié et du matériel de guerre emporté.

Website to visit

Social

  • Mobile Apps