[NOSO ]l'armée libère 5 filles transformées en esclaves sexuelles par les séparatistes

Les ex-otages ont reçu la visite ce 12 mars 2020, du ministre de l’Administration Territoriale.L’armée camerounaise a libéré cinq jeunes filles, âgées entre 17 et 21 ans, qui étaient des otages des éléments des milices séparatistes. Ces filles, toutes étudiantes, avaient été kidnappées à la sortie des cours ou des lieux de culte. Elles étaient transformées en esclaves sexuelles par leurs bourreaux qui leur faisaient subir toutes sortes d’humiliations.Sans en préciser la date où les circonstances, la radio publique camerounaise, la CRTV, indique qu’elles ont été libérées au cours d’une opération menées par les éléments des forces de défense et de sécurité, dans les arrondissements de Magba et Ndu, à la frontière entre les régions de l’Ouest et du Nord-Ouest En visite dans la région de l’Ouest, Paul Atanga Nji, le ministre de l’Administration Territoriale, est allé rendre visite aux ex-otages ce 12 mars 2020. L’occasion pour lui de saluer le travail de l’armée, non sans réitérer ses menaces à l’endroit de certaines ONG, exerçant sur le territoire camerounais, accusées de vouloir déstabiliser le pays. «Grâce au professionnalisme de nos forces de défense et de sécurité, ces enfants ont été libérés. Depuis deux jours, ce sont ces forces de défense et de sécurité qui s’occupent de ces enfants. Nous demandons aux ONG aux ordres de dénoncer ces atrocités… Si les ONG ne peuvent pas se prononcer sur des atrocités commises contre les forces de défense et de sécurité et contre les populations civiles, je mettrai un terme aux activités de bon nombre d’ONG au Cameroun», a averti le MINAT.

Website to visit

Social

  • Mobile Apps