[NOSO] Kumba : 4 élèves libérés par des présumés séparatistes

Ils ont été kidnappés le 18 mai dernier au lycée bilingue de ladite localité. Ils sont libres ! Après une journée de captivité, quatre élèves du lycée bilingue de Kumba Up Station été libérés le 19 mai 2021 selon des sources concordantes. Ils ont été enlevés le 18 mai dernier dans leur établissement par des hommes armés. Ces derniers ont fait irruption dans ce lycée, ouvert le feu dans une salle de classe et enlevé les quatre élèves. Les motivations de leur enlèvement encore moins l’identité de leurs ravisseurs sont restés inconnus. Mais les autorités soupçonnent les combattants séparatistes comme auteurs de ce rapt. A la suite de ce nouveau kidnapping, les autorités ont lancé des recherches pour retrouver les victimes. Plus de peur que de mal, elles ont été libérées saines et sauves. Kumba est l’une des villes de la région du Sud-Ouest marquée par une intense activité des combattants séparatistes qui réclament l’indépendance de la zone anglophone (Sud-Ouest et Nord-Ouest) par une guerre contre l’armée depuis près de cinq ans. Affaiblis mais encore invaincus, ces séparatistes procèdent par la pose des bombes artisanales, les attaques embusquées, le kidnapping et des rançons pour répliquer à l’armée en terrorisant des populations. Le 13 mai dernier, l’armée a désamorcé une bombe artisanale posée la veille par des présumés séparatistes à l’entrée principale du marché central de Kumba. Un acte terroriste qui visait à faire un maximum de victimes. L’on se souvient qu’en octobre 2020, un groupe de neuf assaillants terroristes ont fait irruption dans le collège Mother Francisca International Bilingual Academy de Kumba. Ils ont ouvert le feu sur les élèves présents dans la salle de classe, tuant au moins six d’entre eux et blessant une douzaine, âgés de 9 à 12 ans.

Website to visit

Social

  • Mobile Apps