[NOSO] Général Capture and Destroy :‹‹ Les ambazoniens ne veulent pas la paix ››

Déclaration faite en plein dialogue national à Yaoundé. Retour sur une affaire qui suscite moult interrogation. Depuis la semaine dernière, l’affaire fait couler beaucoup d’encre et de salive. Pour certains, c’est une mise en scène. Pour d’autres, c’est un signe appréciable vers la résolution de la crise anglophone. Le général Capture and Destroy et ses compères décident de déposer les armes. Ils demandent la paix. Dans la foulée, ils regrettent leur implication dans la crise dans les régions anglophones. « Oui, j’ai tué mes frères et je demande pardon au peuple camerounais. Car, nous sommes un seul et même pays. Nous voulons travailler ensemble dans la paix et l’unité nationale. Les Ambazoniens ne veulent pas la paix, je l’ai compris. Je demande au chef de l’État de nous écouter et d’aider les communautés de ces régions pour le retour à la paix et au dialogue». Déclare l’ex-combattant. Amnistie Il souhaite que «les enfants reprennent le chemin de l’école» et demande «l’amnistie entre les francophones et les anglophones». A l’en croire, «la cessation des combats dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest vont aussi découler des résolutions prises dans ce grand dialogue national». «Il y a des informations qui circulent et qui font état de ce que les Ambaboys ne veulent pas la paix, c’est un mensonge. Je suis le général de la brigade du Fako et je suis ici parce que nous voulons la paix. Nous sommes déterminés à mettre nos différences de coté et à œuvrer pour atteindre cet objectif ». Lance celui-ci.

Listen Audio on audio.237story.com

Social

  • Mobile App