[NOSO] Dr Aristide Mono: ‹‹ on ne peut pas résoudre le problème anglophone avec les armes ››

Selon le politologue, pour résoudre cette crise, il faut d’abord que les anglophones eux-mêmes se réunissent et nous disent ce qu’ils veulent. Le Premier Ministre est en séjour de travail dans le chef-lieu de la région du Sud-Ouest du Cameroun. Il a été reçu au siège régional du Sud-Ouest, à Buea, par la plus haute élite de la région. Le chef du gouvernement a consulté ce mercredi 22 septembre 2021 l’élite de la région, les journalistes et les chefs traditionnels sur les moyens de mieux mettre en œuvre les résolutions du Grand Dialogue national de 2019. Commentant cette actualité, Dr Aristide Mono croit savoir que pour résoudre ce problème anglophone, « il faut d’abord que les anglophones eux-mêmes se réunissent et nous disent ce qu’ils veulent. Par la suite on pourra résoudre concrètement ce problème ». Il s’exprimait ce jeudi 23 septembre 2021 sur ABK radio. Selon le politologue, on ne peut pas résoudre le problème anglophone avec les armes. Tout en rappelant qu’il s’agit d’un problème de marginalisation des anglophones depuis leur rattachement au Cameroun français. La Brigade anti-sardinard « La crise anglophone qui a donné naissance à cette guerre a pour dénominateur commun le problème anglophone. Si l’on résout ce problème, on va résoudre la crise », espère-t-il. Au cours du programme, le Dr Aristide Mono a également évoqué l’éventuel lien entre la Brigade anti-sardinard (BAS) et le leader du MRC. A l’en croire, « monsieur Kamto n’existe que par ces éléments de la société civile. S’il arrive qu’un jour il s’en sépare, il n’est plus rien. Il est aujourd’hui l’otage de ces forces de changement ». En rappel, Dion Ngute arrive dans la région au milieu des tensions croissantes entre les soldats et les combattants séparatistes dans la région du Nord-Ouest, avec 15 soldats tués lors d’attaques perpétrées la semaine dernière, selon des informations officielles.

Website to visit

Social

  • Mobile Apps