[NOSO]deux soldats tués à Bamenda

Ils sont tombés dans une embuscade tendue par des présumés combattants séparatistes le 8 février 2021.Deux soldats assassinés à Bamenda, chef-lieu de la région du Nord-Ouest. D’après des sources concordantes, ils ont été tués dans un guet apens tendu par des présumés séparatistes, alors qu’ils menaient des contrôles de routine dans les quartiers de la ville. Aussitôt informée, l’armée s’est déployée au lieu du drame pour tenter de retrouver les auteurs de cet assassinat. Plusieurs quartiers de Bamenda, a-t-on appris, étaient toujours bouclés hier par l’armée qui procédait à une fouille systématique des maisons et populations.La mort de ces deux soldats intervient après une opération menée contre les séparatistes le 6 février dernier à Ntankah, Bamenda. Opération au cours de laquelle l’armée a annoncé la neutralisation de quatre combattants séparatistes. Ces derniers avaient kidnappé des personnes. Au cours de l’assaut, les forces de défense et de sécurité ont annoncé avoir libéré quatre otages dont deux élèves. L’un a été blessé au cours de l’opération et transporté d’urgence, selon l’armée, dans un hôpital pour une prise en charge appropriée. L’armée confirme avoir par ailleurs récupéré au cours de son raid, quatre pistolets automatiques, deux AK47 (Kalachnikov), des fusils de fabrication artisanale, des munitions, des téléphones portables, des gris-gris et une forte quantité de drogue. Depuis le début de la crise anglophone il y a près de cinq ans, l’armée et les groupes séparatistes s’affrontent dans les régions du Nord-Ouest et Sud-Ouest. Les sécessionnistes réclament la création d’un Etat indépendant, «Ambazonie», tandis que Yaoundé est opposé à cette démarche. D’après l’ONU et ses agences humanitaires, le conflit anglophone a déjà causé plus de 3000 morts, près d’un million de déplacés et refugiés et plus de 500.000 élèves déscolarisés.

Website to visit

Social

  • Mobile Apps