[NOSO]Deux morts dans des attaques à la bombe à Muyuka

Trois explosions simultanées ont été entendues hier mardi 25 mai 2021 à Ekona • Les « Fako Mountain Lions » du « General No Pity » seraient les auteurs de ces attaques • On signale la mort de deux civils lors des affrontements Trois explosions simultanées ont été entendues mardi 25 mai 2021 à Ekona, lotissement Muyuka dans la région du Sud-ouest. Elles ont ciblé les éléments de l’armée camerounaise présents dans la localité. Selon des sources concordantes, les « Fako Mountain Lions » du « General No Pity » seraient les auteurs de ces attaques à l’Engin Explosifs Improvisés. Les forces gouvernementales ont réagi avec des tirs de sommations pour repousser les sécessionnistes. On signale la mort de deux civils lors des affrontements. Le sous-préfet de Bui interdit la circulation des motos après l'assassinat des gendarmes Le sous-préfet de Bui dans la région du Nord-Ouest, Lanyuy Harry Ngwanyi a signé un arrêté interdisant la circulation des motos non autorisées dans toute la localité. Il déclare que toute personne qui sera attrapée avec un engin non autorisé doit faire face à la loi. L’arrêté précise que seules les autorités de la sous-préfecture et municipales ont les compétences nécessaires pour délivrer l'autorisation. Cette décision qui sera mise en œuvre à partir du 1 juin, intervient alors que cinq gendarmes ont été abattus à Lassin, sous-préfecture de Noni mardi 25 mai 2021 par les combattants sécessionnistes ambazoniens sur ordre du «Général No Pity» de Bambalang. Les éléments du 'Général No Pity' tuent 5 gendarmes à Bui Au moins cinq éléments de l’armée camerounaise sont morts et toutes les armes saisies suite à une violente attaque des sécessionnistes de l’ambazonie à Lassin, Noni, dans la préfecture de Bui (région du Nord-ouest). Selon nos informations, les combattants de l'Ambazonie du «Général No Pity de Bambalang» ont mené l'attaque dans la nuit de lundi à mardi sur la brigade de gendarmerie qui comptait que six gendarmes. Le seul survivant n'était pas sur les lieux lors de l'attaque

Website to visit

Social

  • Mobile Apps