[NOSO] Deux militaires tués dans l' explosion d'une mine

Le drame s’est produit lors d’une attaque à la bombe perpétrée par un groupe armé séparatiste anglophone. Encore des pertes dans les rangs de l’armée camerounaise. Selon l’agence Anadolu, deux militaires camerounais ont été tués, mercredi soir, dans la localité d’Ekondo-Titi située le Sud-Ouest du Cameroun. L’explosion d’une mine est à l’origine du drame qui s’est produit lors d’une attaque à la bombe perpétrée par un groupe armé séparatiste anglophone, selon le maire d’Ekondo-Titi, Nanji Kenneth. « Les deux militaires qui faisaient partie d’une unité militaire chargée de mener une opération de ratissage au long de la frontière entre le Cameroun et le Nigeria pour la recherche d’éléments terroristes séparatistes, ont été victimes de l’explosion d’une mine artisanale », a-t-il ajouté. « Lors de l’opération de ratissage, leur véhicule est passé sur mine et les éléments du groupe armé sécessionniste ont ouvert le feu sur les militaires », a souligné la même source. faisant état d’un bilan de deux morts et trois blessés. Une crise qui s’enlise Ce drame survient trois jours après les quatre gendarmes camerounais ont été tués lundi dans une attaque perpétrée par un groupe séparatiste contre la brigade de Lissin. C’est une localité située dans le département de Bui, région du Nord-Ouest. Depuis 2016, les forces de sécurité camerounaises et des groupes séparatistes armés s’affrontent dans les deux régions anglophones du pays. Le conflit dans les deux régions anglophones a déjà fait plus de 3.500 morts en trois ans. Il a contraint plus de 700.000 civils à quitter leurs domiciles dans les deux provinces, selon les ONG.

Website to visit

Social

  • Mobile Apps