[NOSO] Deux camions réduits en cendre par les secessionnistes

Suite à ce sinistre, la circulation s’est vue interrompue sur la nationale Bamenda-Babadjou. La responsabilité de cet incident est attribuée aux sécessionnistes. Il s’agit de camions citernes transportant du carburant pour ravitailler la cité capitale du Nord-ouest. Les deux véhicules ont été réduits en cendres au lieu-dit Mile 5 par Akum dans l’arrondissement de Santa. L’évènement s’est produit le 21 septembre dernier. Conséquences néfastes Ces incendies ont entrainé la rupture de la circulation des véhicules et des personnes sur le tronçon Babadjou-Bamenda. Pendant près de trois heures de temps, un important bouchon s’est créé. Enquête judiciaire Bien qu’une enquête judiciaire a été ouverte pour déterminer les causes de ces incendies, la thèse d’une attaque attribuée à la milice séparatiste est avancée. Des usagers sur les lieux avancent pour preuve, les détonations entendues pendant que les flammes montaient. A en croire certaines sources, «un premier camion-citerne attaqué a réussi à échapper et a rallié Bamenda.C’est en ce moment que le chauffeur a alerté les forces de l’ordre. Les deux autres camions n’auront pas la même chance. Ils sont rattrapés par des séparatistes qui vont y mettre le feu». Installations électriques vandalisées Il y a environ deux mois que Bamenda vient d’être rétablie en énergie électrique. Ces évènement malheureux ont permis aux vandales de détruire les installations récemment refaite. Désormais Bamenda est replongée dans le noir. De bonnes sources, « Bamenda vie au rythme d’interruption de l’énergie électrique. On a appris que des individus armés auraient une fois de plus vandalisé deux poteaux électriques haute tension à Mbatu».

Website to visit

Social

  • Mobile Apps